retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
Reuters, 2 septembre 2005

Proche Orient : Israël gèle provisoirement son projet de construction près de Jérusalem


JERUSALEM (Reuters) - Cédant à la pression de Washington, Israël a gelé un projet de construction de 1000 logements, entre Jérusalem et une colonie de Cisjordanie.


"L’Etat d’Israël s’est engagé à geler la construction. Nous agirions vraiment de manière irresponsable, si nous faisions autrement", a déclaré le vice-Premier ministre israélien, Ehud Olmert, dans une interview au Jerusalem Post publiée vendredi 2 septembre 2005. Il laisse clairement entendre que cette décision a été prise sous la pression des Etats-Unis.

Le Premier ministre, Ariel Sharon, souhaite, depuis longtemps, relier Jérusalem à la plus importante des colonies israéliennes de Cisjordanie, Maale Adumim. Mais les Etats-Unis estiment que la réalisation du projet, baptisé "E1", empêcherait les Palestiniens d’avoir un jour un Etat viable, comme l’envisage leur "feuille de route" pour la paix au Proche-Orient. De telles constructions couperaient la Cisjordanie en deux et la séparerait hermétiquement du quartier arabe de Jérusalem Est, que les Palestiniens revendiquent comme future capitale.

Ehud Olmert assure pourtant qu’Israël tentera à terme de sauver le projet E1. "Il est clair que nous ne ferons rien dans le dos des Américains (...) (Mais) quand les conditions s’y prêteront, nous soulèverons à nouveau la question avec eux", dit-il. "Il est très clair qu’à un moment donné, Israël créera une liaison entre Jérusalem et Maale Adumim, et il n’y a donc même pas de débat sur le fait que nous devrons, à terme, réaliser le projet", a souligné Ehud Olmert.

Interrogé par Reuters sur ces déclarations, le ministre palestinien du Plan, Ghassan Al-Khatib, a estimé que "la promesse d’un gel des constructions à Maale Adumim est un point positif, si Israël s’y tient." Pour lui, la position d’Israël est la suivante : "ou bien poursuivre l’élan né du retrait de Gaza et donner un nouveau départ aux négociations sur la feuille de route, ou étendre la colonisation de la Cisjordanie pour "dédommager" les colons de Gaza".

Israël s’apprête à commencer la construction d’un poste de police sur le tracé du projet E1. Ariel Sharon, qui envisage le retrait des colonies de la bande de Gaza comme un "désengagement" du conflit avec les Palestiniens, a néanmoins dit qu’il ne céderait jamais sur les colonies importantes de la Cisjordanie, notamment Maale Adumim. Elles abritent vingt fois plus de colons israéliens qu’il n’y en avait dans la bande de Gaza.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source