retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 8 septembre 2005

Irak : Violations systématiques des droits de l’homme


La mission d’assistance de l’ONU pour l’Irak (Unami) a publié, jeudi 8 septembre 2005, un rapport alarmant sur les droits de l’Homme, condamnant les actes de violence et critiquant le comportement des forces de l’ordre locales.


Le rapport évoque la situation du 1er juillet au 31 août 2005. Il en brosse un sombre tableau et appelle les autorités locales à respecter leurs obligations en matière des droits humains. Il souligne l’"inquiétude (de l’ONU) pour le manque de protection des droits civiques, culturels, économiques, politiques et sociaux" des Irakiens.

"Les insurgés continuent de prendre pour cible les civils innocents, dont les enfants, les policiers, les hommes politiques, les diplomates, les défenseurs des droits de l’Homme et ceux qui sont liés à la Force multinationale ou perçus comme tel", constate le texte. "Des corps continuent d’émerger, à Bagdad et ailleurs, la plupart portant des signes de torture et semblent résulter d’exécutions extra-judiciaires", ajoute le document qui rappellent les principaux incidents et attaques meurtries dont la bousculade de Bagdad, qui a fait près d’un millier de morts le 31 août 2005. Il rappelle également les découvertes de corps, dont plus de trente ont été signalés récemment au sud de Bagdad, en indiquant que des familles avaient accusé de ces exécutions des "forces liées au ministère de l’Intérieur".

Le document fait état d’information sur un "usage excessif de la force" de la part des policiers irakiens agissant seuls ou avec la Force multinationale. Le rapport indique que de nombreuses rencontres avaient eu lieu avec les responsables irakiens à ce sujet et affirme que l’ONU s’attend à ce que ces violations fassent l’objet d’enquêtes. Selon l’ONU, des instructions ont été données au niveau du ministère de l’Intérieur pour respecter les droits de l’Homme mais "il est trop tôt pour en évaluer les résultats".

"Les Nations Unies sont prêtes à assister les autorités irakiennes pour s’assurer que les mesures prises pour contrer le terrorisme et l’insurrection ne contredisent pas leurs engagements en matière des droits de l’Homme, des droits des réfugiés et des lois humanitaires", souligne le texte. Il s’inquiète du traitement réservé aux ressortissants arabes, obligés de renouveler tous les mois leurs permis de séjour, de l’exécution de trois condamnés à mort en dépit des protestations de l’ONU et du programme de la télévision publique Iraqia qui continue de d’exhiber des suspects faisant, avant d’être jugés des "aveux" sur leur participation à des actes de violences. Il fait également cas de plainte de sévices contre des minorités, comme celle des Turcomans, de plaintes de femmes qui estiment que leur liberté est menacée et annonce des stages sur les droits de l’Homme à Erbil, dans le nord et à Bassorah, dans le sud de l’Irak.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source