retour article original

mercredi 26 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
Reuters, 10 septembre 2005

Etats-Unis : Après les profiteurs de guerre, les profiteurs de catastrophes naturelles


WASHINGTON (Reuters) - Des entreprises liées à l’administration du président américain, George Bush, ont obtenu les premiers contrats de reconstruction dans les zones dévastées par le passage de l’ouragan Katrina.


Les entreprises Shaw Group et Kellog Brown and Root, filiale d’Halliburton, ont déjà été choisies pour commencer les travaux de reconstruction dans la région du Golfe du Mexique. Or, ces deux entreprises sont des clientes du groupe de pression de Joe Allbaugh, ancien directeur de campagne de George Bush et ancien directeur de l’Agence fédérale de gestion des situations d’urgence (Fema). Par ailleurs, le vice-président, Dick Cheney, a dirigé Halliburton entre 1995 et 2000.

Kellogg Brown and Root a conclu, vendredi 9 septembre, avec le Pentagone, un contrat de 29,8 millions de dollars pour reconstruire des bases de la Navy en Lousiane et dans le Mississipi. Le groupe Shaw a annoncé pour sa part, jeudi 8 septembre, que la Fema lui avait confié un contrat d’un montant de 100 millions de dollars pour des projets de logement et de construction. Vendredi 9 septembre 2005, l’entreprise a signalé avoir conclu un autre contrat du même montant avec le Corps du génie militaire. Selon des estimations, plus de 100 milliards de dollars pourraient être investis dans la reconstruction des zones affectées par l’ouragan. Le Congrès a déjà débloqué 60 milliards de dollars de fonds d’urgence.

Les spécialistes soulignent que les responsables politiques des administrations démocrates comme républicaines ont régulièrement, par le passé, pris la direction de groupes de pression économiques à la fin de leurs mandats. Ainsi, la plupart des entreprises en lice pour les contrats de l’après-Katrina ont déjà gagné des milliards de dollars pour les travaux de reconstruction en Irak, comme Halliburton, qui y a remporté plus de 9 milliards de dollars. Mais le réseau économique qui entoure George Bush fait l’objet d’une vigilance toute particulière de la part des associations de surveillance. "Le gouvernement doit cesser de noyauter les postes à responsabilité avec des personnes qui misent régulièrement sur le bien public pour servir des intérêts commerciaux privés", estime Danielle Brian, directrice du Project on Government Oversight.

Joe Allbaugh est officiellement devenu le lobbyiste de la filiale d’Halliburton Kellog Brown and Root en février 2005. Dans le document de présentation du nouveau groupe de pression au Sénat, il affiche pour objectif d’"éduquer les branches parlementaire et exécutive sur les problèmes de défense, de reconstruction et de sécurité intérieure concernant Kellog Brown and Root." Depuis son embauche, Joe Allbaugh "n’a pas été consulté sur des contrats visés par l’entreprise et ne s’est vu confier aucune responsabilité de lobbying", assure Melissa Norcross, porte-parole d’Halliburton. Elle a ajouté que le contrat conclu par Kellogg Brown and Root avait été remporté grâce à un accord conclu avant l’arrivé de Joe Allbaugh. De son côté, le porte-parole de Shaw Group Inc., Chris Sammons, n’a pas souhaité préciser le rôle joué par Joe Allbaugh dans les contrats post-Katrina. "Nous ne faisons pas de déclarations sur les activités spécifiques de nos consultants", a-t-il déclaré.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source