retour article original

lundi 24 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
AP, 14 septembre 2005

Etats-Unis : Les propriétaires d’une clinique inculpés pour la mort de trente-quatre patients abandonnés au cyclone Katrina


BATON ROUGE, Louisiane (AP) - Les propriétaires d’une clinique de la région de la Nouvelle-Orléans, en Louisiane, ont été inculpés, mardi 13 septembre 2005, d’homicide par négligence, pour la mort de 34 patients, après le passage de l’ouragan Katrina.


Salvador A. Mangano et son épouse, Mable, ont été mis en examen pour 34 chefs d’inculpation, placés en détention, avant d’être libérés sur caution. Ils risquent jusqu’à cinq ans d’emprisonnement pour chaque affaire. Selon le procureur général de la Louisiane, Charles Foti, il avait été demandé aux propriétaires de la clinique St-Rita, à Chalmette, s’ils voulaient évacuer leurs patients. "Ils ne l’ont pas fait. Ils ont été avertis à plusieurs reprises qu’un ouragan arrivait. Leur inaction a entraîné la mort de ces patients", a-t-il souligné. Le couple avait un plan d’évacuation comme prévu dans le cadre de la législation de l’Etat et un contrat avec un service d’ambulances pour évacuer les patients, mais ils n’ont pas appelé la compagnie, a poursuivi le procureur. Ils ont également décliné une proposition d’aide des responsables du quartier Saint-Bernard. Tom Rodrigue, dont la mère figure parmi les victimes, était toujours en colère mardi 13 septembre 2005. "Elle méritait une chance d’être sauvée au lieu de mourir noyée comme un rat", a-t-il réagi, au bord des larmes, sur CNN.

Leur avocat, Jim Cobb, a expliqué que ses clients étaient innocents. "Ils ont attendu un ordre d’évacuation de la part des autorités de Saint-Bernard qui n’est jamais arrivé", a-t-il déclaré. Le couple a été confronté à un dilemme à l’approche de l’ouragan, selon lui : soit évacuer les patients, dont beaucoup étaient âgés et nourris par intraveineuse, soit les installer confortablement pendant la tempête.

Charles Foti a précisé qu’une enquête avait également été ouverte sur la découverte d’une quarantaine de cadavres dans un centre médical de la Nouvelle-Orléans. Selon un responsable de l’hôpital, la chaleur de 41 degrés qui régnait à l’intérieur de l’établissement, où les patients ont attendu plusieurs jours avant d’être évacués, a probablement été à l’origine des décès.

Le bilan des victimes a grimpé de plus de 50 % dans la journée de mardi, passant à 423 morts pour le seul Etat de Louisiane.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source