retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 15 septembre 2005

Irak : Abou Moussab Al-Zarqaoui proclame la "guerre totale" contre les chiites


DUBAI (AFP) - Le chef d’Al-Qaïda en Irak, Abou Moussab Al-Zarqaoui, a proclamé une "guerre totale" contre les chiites, les accusant d’"exterminer" des sunnites qu’il exhorte "à se réveiller", dans une bande audio mise en ligne mercredi sur un site islamiste. Cette déclaration intervient alors que son groupe avait revendiqué, plus tôt mercredi 14 septembre 2005, une série d’attentats ayant fait au moins 128 morts à Bagdad.


Abou Moussab Al-Zarqaoui, un Jordanien sunnite, n’a jamais caché sa haine à l’égard des chiites qui ont largement remporté les élections générales de janvier en Irak. Selon lui, les dernières offensives des forces américano-irakiennes contre les rebelles retranchés dans des villes sunnites, comme Tall Afar, entrent dans le cadre d’"une guerre d’extermination" des sunnites. Il en veut pour "preuve irréfutable, le recours des croisés aux gaz mortels". "L’ennemi a mobilisé plus de 10000 soldats, dont 4000 croisés, contre quelques centaines de fidèles, ce qui prouve leur épouvante", déclare Abou Moussab Al-Zarqaoui, en mettant au défi "les ennemis" de "montrer les moujahidine arabes qu’ils prétendent avoir capturés". Abou Moussab Al-Zarqaoui accuse les Etats-Unis d’avoir "perpétré des boucheries contre les sunnites (notamment) à Al-Qaïm et Tall Afar, pour couvrir le scandale de Bush (le président américain George W. Bush) sur son comportement à l’égard de la destruction causée par l’un des soldats de Dieu, le cyclone Katrina, qui a dévoilé au monde entier l’ampleur de l’impuissance de l’Amérique". "Nous disons aussi aux croisés et aux Rafidha (...), votre crime lâche à Tall Afar ne passera pas sans châtiment", met en garde l’ennemi numéro un des Etats-Unis en Irak.

"L’Organisation d’Al-Qaïda en Mésopotamie a proclamé la guerre totale contre les Rafidha (terme péjoratif désignant les chiites) où qu’ils se trouvent en Irak. Ce sera sans pitié", lance Abou Moussab Al-Zarqaoui qui se manifeste pour la seconde fois en moins de quatre jours, via un enregistrement sonore. "C’est une guerre confessionnelle organisée et minutieusement préparée", souligne Abou Moussab Al-Zarqaoui, en exhortant les sunnites à sortir de leur torpeur. "La guerre d’extermination des sunnites ne s’est pas arrêtée et ne s’arrêtera pas. Votre sommeil a trop duré. Sortez de votre sommeil et réveillez-vous", lance Abou Moussab Al-Zarqaoui à l’adresse des sunnites. Il les met par ailleurs en garde contre "la propagande perfide pour la Constitution impie et les appels à la participation au référendum" prévu le 15 octobre 2005.

Abou Moussab Al-Zarquaoui exhorte ensuite les Irakiens à désavouer le gouvernement irakien, sous peine de s’exposer "aux frappes des moujahidine". "Toute confession qui souhaite être à l’abri des frappes des moujahidine est tenue de (désavouer) le gouvernement d’(Ibrahim) Jaafari et ses crimes, autrement elle connaîtra le même sort que celui des croisés", avertit Abou Moussab Al-Zarqaoui, en référence aux Américains. "Nous mettons en garde aussi les tribus, les partis et les associations. Toute tribu (...), dont l’inféodation aux croisés et à leurs agents parmi les apostats est prouvée, sera visée, à l’instar des croisés (...). Vous devez choisir entre le camp du bien et le camp du mal", ajoute-t-il. "A partir de maintenant, quiconque au sein de la garde (nationale), la police ou l’armée, dont on aura la preuve qu’il est un agent des croisés ou un espion, sera non seulement tué, mais sa maison sera détruite ou incendiée, après que femmes et enfants en seront retirés", menace-t-il.

"Je défie (les membres du) gouvernement, et à leur tête Jaafari et (le ministère de la Défense, Saadoun) Al-Doulaïmi, ces lâches, de sortir de leur tanière, de la zone verte, pour affronter les moujahidine", ajoute Abou Moussab Al-Zarquaoui, en référence au secteur ultra-protégé du centre de Bagdad où se trouvent les ambassades américaine et britannique.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source