retour article original

dimanche 26 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AP, 18 septembre 2005

Irak : Les miliciens chiites de Moqtada Al-Sadr bloquent Bassora


BAGDAD (AP) - Des résistants irakiens ont assassiné, samedi 17 septembre au soir, un responsable kurde, membre du parlement irakien, et deux de ses proches, lors d’une embuscade, ont déclaré, dimanche 18 septembre 2005, la police et les responsables irakiens. Une autre député kurde a été blessé dans un incident séparé, au nord de Bagdad.


Faris Nasir Hussein, un membre de l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), a été tué, avec son frère et le conducteur de sa voiture, lors de cette attaque perpétrée samedi 17 septembre au soir, a déclaré Peshro Ibrahim, un responsable de l’Assemblée nationale irakienne. Un autre député de l’UPK, Haidar Shanoun, a été blessé dans une attaque perpétrée près de la ville de Dujail, à 80km au nord de Bagdad. Dimanche 18 septembre 2005, les députés ont respecté une minute de silence en hommage à Faris Nasir Hussein. "Les terroristes ont lancé une guerre (...) contre tous les Irakiens (mais) nous sommes prêts à cela", a déclaré Hussein Al-Shahristani, le vice-président de l’Assemblée nationale.

Les miliciens chiites de Moqtada Al-Sadr bloquent Bassora

BAGDAD (AP) - Des membres de l’Armée de Mahdi, la milice chiite de Moqtada Al-Sadr, bloquaient, dimanche 18 septembre 2005, des rues du centre de Bassora, ville du sud de l’Irak, demandant la libération de l’un de leurs chefs, a déclaré la police irakienne. Environ 200 miliciens de l’Armée de Mahdi brandissaient des armes automatiques et des lance-roquettes à des barrages routiers érigés dans le centre de Bassora, a précisé le colonel Karim Zaidi de la police irakienne. La milice de Moqtada Al-Sadr demande au gouverneur de la province d’ordonner la libération immédiate de leur commandant, cheikh Ahmed Fartosi, arrêté, vendredi 16 septembre 2005, par les forces britanniques et irakiennes, a-t-il ajouté. Ahmed Fartosi est accusé d’avoir lancé des raids contre les forces de sécurité dans la ville.

En avril 2004, l’Armée de Mahdi, composée de plusieurs milliers d’hommes, a livré de féroces combats contre les forces américaines dans les villes saintes de Nadjaf et de Kerbala, perdant des centaines d’hommes. Les combats ont pris fin après que leur chef, Moqtada Al-Sadr, eut accepté de signer un accord de paix négocié par la hiérarchie religieuse chiite.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source