retour article original

jeudi 23 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (1ère partie) : Du 18 février 2004 au 24 décembre (...)
AFP, 28 février 2004

Le président ivoirien salue la résolution 1528 des Nations Unies


Le président ivoirien Laurent Gbagbo s’est félicité, samedi 28 février 2004 au soir, dans une allocution télévisée, de l’adoption vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution créant une force de maintien de la paix de plus de 6.000 Casques bleus.


La résolution 1528 prévoit le déploiement de 6240 casques bleus dans le cadre de l’"Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire" (ONUCI) pour une durée initiale d’un an à compter du 4 avril, chargée d’encadrer le processus de réconciliation dans ce pays coupé en deux depuis le début d’une rébellion armée en septembre 2002.

Dans son allocution, Laurent Gbagbo a estimé que cette résolution était un évènement "considérable tant pour la Côte d’Ivoire que pour l’Afrique de l’Ouest".

Il a rappelé qu’il avait demandé le 10 novembre 2003 au secrétaire général de l’ONU Kofi Annan l’envoi d’une force internationale pour (nous) "assister dans cette ultime phase et franchir l’étape du désarmement, "préalable absolu (...) à la fin de la guerre".

Evoquant "la réunification et la fin de la guerre", Laurent Gbagbo a estimé que "(nous) avions besoin pour cela d’une implication plus accrue de la communauté internationale pour régler définitivement la crise ivoirienne et créer les conditions d’une paix durable en Afrique de l’ouest".

"J’adhère totalement à l’esprit et à la lettre de cette résolution de l’ONU" qui "prend en compte les intérêts de la nation ivoirienne et intègre sa place et son rôle dans la sous-région ouest africaine", a encore déclaré le président ivoirien, avant de rappeler que la résolution 1528 réaffirme "clairement" le "respect de la souveraineté, de l’indépendance, et de l’intégrité territoriale et de l’unité de la Côte d’ivoire".

"Une fois franchies les étapes essentielles du désarmement (...) les Nations Unies nous accompagneront dans le processus de préparation des échéances électorales de 2005 et de la tenue de scrutins libres et transparents", a poursuivi le chef de l’Etat ivoirien.

"L’établissement d’une telle opération, demandé par toutes les parties ivoiriennes, envoie un message clair montrant que la communauté internationale soutient le processus de paix ivoirien et est déterminée à jouer son rôle dans le maintien de la paix et la sécurité en Afrique", a commenté, vendredi 27 février 2004, le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan après l’adoption de la résolution.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source