retour article original

samedi 25 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AFP, 28 septembre 2005

Proche Orient : L’Intifada entame sa 6ème année


GAZA (AFP) - L’Intifada palestinienne est entrée, mercredi 28 septembre 2005, dans sa sixième année, avec de nouveaux raids israéliens dans la bande de Gaza, en dépit de l’annonce par les groupes armés palestiniens de la fin de leur attaques depuis ce territoire évacué par Israël après trente-huit ans d’occupation.


Le soulèvement palestinien, qui avait éclaté le 28 septembre 2000, connaissait depuis quelques mois une période de relative accalmie à la faveur d’une trêve informelle, mais la situation s’est subitement dégradée, ces derniers jours, avec des tirs de roquettes artisanales sur Israël, depuis la bande de Gaza, et des représailles, qui se poursuivent, de l’armée israélienne.

L’aviation israélienne a ainsi lancé, avant l’aube, trois nouveaux raids contre des objectifs dans la bande de Gaza, selon des sources sécuritaires palestiniennes. Des hélicoptères d’assaut Apache ont tiré des missiles contre un bureau du Fatah dans le quartier de Touffah à Gaza, tandis que d’autres ont visé un bureau de la Sûreté générale au sud-ouest de cette ville. Dans le même temps, des hélicoptères ont attaqué un bâtiment utilisé par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le camp de Boureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Une porte-parole de l’armée israélienne a confirmé que "l’aviation israélienne a attaqué simultanément divers objectifs dans la bande de Gaza", après la chute, mardi 27 septembre 2005 au soir, d’une roquette artisanale palestinienne à Sdérot, dans le sud d’Israël. Peu après la chute de cette roquette, l’artillerie israélienne a tiré plusieurs obus sur la bande de Gaza, pour la première fois depuis la guerre israélo-arabe de 1967. "Notre artillerie a tiré plusieurs obus en direction d’un secteur inhabité du nord de la bande de Gaza à partir duquel une roquette Qassam a été tirée contre notre territoire", a indiqué une porte-parole. La chasse israélienne, volant à basse altitude, a en outre crevé le mur du son au-dessus de la bande de Gaza à plusieurs reprises dans la nuit, provoquant à chaque fois d’énormes explosions sonores, selon des témoins.

Les nouveaux raids israéliens sont survenus peu après que les principaux groupes armés palestiniens, notamment le Hamas et le Jihad islamique, eurent confirmé mardi soir leur engagement à observer la trêve des attaques contre Israël et mettre ainsi fin aux tirs de roquettes artisanales. Les tirs de roquettes avaient commencé après une explosion meurtrière, vendredi 23 septembre, dans le camp de réfugiés de Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, lors d’une parade militaire du Hamas qui en a imputé la responsabilité à Israël, alors que tout indique qu’elle a été provoquée par des explosifs appartenant au mouvement palestinien. Israël a riposté par une série de raids aériens, les premiers depuis son retrait de la bande de Gaza, le 12 septembre 2005, qui ont fait quatre morts parmi les membres du Hamas et du Jihad islamique. L’armée israélienne a par ailleurs indiqué avoir arrêté, dans la nuit, en Cisjordanie, vingt-quatre membres du Hamas et du Jihad islamique, portant à plus de quatre cents le nombre de membres de ces deux mouvements interpellés depuis dimanche 25 septembre 2005, et scellé les bureaux de quinze associations qui en dépendent.

Le vice-ministre israélien de la Défense, Zeev Boïm, a pour sa part affirmé que le Hamas cherchait à intensifier ses attaques en Cisjordanie. "Loin de vouloir stopper ses attaques terroristes, le Hamas cherche à les multiplier en Judée-Samarie (Cisjordanie)", a déclaré M. Boïm à la radio publique israélienne. "Cette organisation terroriste vit dans une euphorie fantasmatique et s’imagine qu’elle a contraint Israël à évacuer la bande de Gaza" par ses attentats, a-t-il ajouté. "Mais Israël fixe désormais les nouvelles règles du jeu (...) Nous ne tolérerons pas que le Hamas sème le terrorisme à partir de la bande de Gaza, car cette région est entièrement sous contrôle palestinien, et nous sommes déterminés à riposter à toute attaque qui en provient", a-t-il encore dit.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source