retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 1er octobre 2005

France : Philippe Douste-Blazy plaide de nouveau pour une conférence internationale sur l’Irak


TUNIS (AP) - En visite officielle en Tunisie, le ministre français des affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, a de nouveau appelé, samedi 1er octobre 2005, à l’organisation d’une conférence internationale sur l’Irak, afin d’"essayer de sauver la cohésion de ce pays".


"Nous pensons que la seule solution pour sortir aujourd’hui l’Irak de ses difficultés, c’est un processus politique inclusif qui englobe toutes les forces politiques y compris les sunnites", a déclaré le chef de la diplomatie française, lors d’une conférence de presse, samedi 1er octobre 2005, à Tunis. "Il faut que les Irakiens puissent eux-mêmes déterminer leur sort", a-t-il ajouté, rappelant que Paris est contre la partition de l’Irak.

Considérant que le projet de constitution irakienne comme "une étape supplémentaire vers la restauration effective de la souveraineté", il a souligné qu’"il appartient maintenant aux seuls Irakiens de se prononcer sur ce texte lors du référendum du 15 octobre prochain". Selon M. Douste-Blazy, "la France entend au demeurant, prendre (...) part dans l’effort collectif pour la mise place d’un Etat de droit en Irak", en formant notamment des personnels de sécurité et des magistrats irakiens.

Le ministre français des Affaires s’est par ailleurs exprimé sur la lutte contre le terrorisme, estimant que cette "cause globale" requiert "une énorme volonté politique", avec "une approche policière et judiciaire, mais aussi économique et sociale et de respect des droits de l’Homme". "Notre planète ne peut pas laisser, de manière égoïste et bête, des millions, voire des milliards de personnes dans la plus grande pauvreté, alors qu’elles regardent tous les jours sur leurs télévisions la richesse des pays du nord", a-t-il argumenté.

Interrogé sur une éventuelle initiative franco-espagnole sur le problème du Sahara Occidental, M. Douste-Blazy a confié qu’il avait évoqué ce "sujet très sensible" avec son homologue espagnol Miguel Moratinos, ainsi qu’avec des responsables algériens et marocains. "La France est à la disposition de toutes les parties pour faire avancer ce sujet qui est tellement douloureux pour les uns et les autres", s’est-il contenté de dire.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source