retour article original

mercredi 22 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 4 octobre 2005

Irak : Offensive américaine contre la résistance


BAGDAD (AFP) - L’armée américaine a lancé, mardi 4 octobre 2005, une deuxième offensive contre les résistants dans l’ouest de l’Irak, où elle a perdu quatre soldats, alors que le pays vit dans la crainte d’un déchaînement de violence pendant le mois sacré du ramadan.


Un attentat suicide à la voiture piégée a été commis, à la mi-journée, près d’une entrée de la "zone verte" ultraprotégée de Bagdad. L’explosion de la voiture a été entendue vers 13h30. Une épaisse colonne de fumée noire s’est ensuite élevée dans le ciel. Des coups de feu ont immédiatement suivi l’attentat, pour lequel aucun bilan n’était disponible dans l’immédiat. La "zone verte" abrite notamment les ambassades américaine et britannique et le siège du gouvernement irakien.

Par ailleurs, un citoyen britannique a été arrêté avec un groupe d’Irakiens armés par des gardes-frontières, dans la province irakienne de Najaf, limitrophe de l’Arabie saoudite. "Les forces de garde-frontière ont arrêté un groupe terroriste de dix personnes, dont Colin Peter qui a la nationalité britannique", selon un porte-parole des gardes-frontières, Saadoun Al-Jaberi. Les forces britanniques ont confirmé son arrestation lundi 3 octobre 2005.

L’opération "River Gate" (porte de la rivière) a été lancée dans les localités de Haditha, Haqlaniyah et Barwana, situées à environ 200 km à l’ouest de Bagdad, le long de l’Euphrate, a annoncé l’armée américaine dans un communiqué. Quelque 2500 soldats y participent, ce qui en fait l’offensive la plus importante, en 2005, dans la province sunnite d’Al-Anbar, selon le communiqué. Assistées de forces irakiennes, les troupes américaines ont pour objectif d’"empêcher Al-Qaïda en Irak d’opérer dans les localités de la vallée de l’Euphrate". Haditha est "un carrefour important pour les activités d’infiltration d’Al-Qaïda en Irak à partir de la frontière syrienne", selon l’armée. Quelque 1000 soldats américains sont déjà engagés, depuis samedi 1er octobre, dans une autre opération, baptisée "Iron Fist", plus en amont, près de la frontière syrienne. Au moins 33 résistants y ont été tués, dont la majorité dans des frappes aériennes, selon l’armée américaine. Celle-ci a annoncé la mort de quatre soldats américains tués, lundi 3 octobre 2005, dans ces régions : deux soldats sont morts au combat et un autre a succombé à ses blessures dans l’explosion d’un engin piégé, à Haqlaniyah, alors qu’un quatrième a péri dans une explosion, à Karabilah.

Dans ce contexte, les sunnites du pays ont entamé, mardi 4 octobre, le ramadan, placé sous la menace d’une vague de violence comme cela avait été le cas lors du précédent mois de jeûne, en 2004. "Les tous prochains jours vont être très intenses, surtout avec le ramadan" a affirmé un responsable de l’ambassade américaine sous couvert de l’anonymat. Les mesures de sécurité ont été largement renforcées à Bagdad et les points de contrôle se sont multipliés à travers la ville, tout comme les patrouilles de l’armée américaine et des forces de sécurité irakiennes. Les chiites de leur côtés commenceront le ramadan mercredi 5 octobre ou jeudi 6 octobre 2005, selon le bureau du grand ayatollah Ali Sistani, à Najaf.

L’ONU a commencé à distribuer, dans le sud, le projet de Constitution qui sera soumis à référendum le 15 octobre, selon une responsable de la mission des Nations Unies, qui a requis l’anonymat. Les communautés du pays tentent toujours, par l’entremise des Etats-Unis, d’obtenir un accord pour ajouter des articles au texte et contenter les sunnites. Les principaux dirigeants politiques et religieux de cette communauté sont opposés à ce projet, qui selon eux, va conduire à une partition de l’Irak. Selon l’hebdomadaire Newsweek, un rapport confidentiel de l’ONU, daté du 15 septembre 2005, met en garde sur le fait que le projet de Constitution est "un modèle pour une division territoriale de l’Irak".

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source