retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Brésil
ATS, 12 octobre 2005

Corruption : Treize députés brésiliens seront jugés par la Chambre


Brasilia, vue par satellite

BRASILIA - La direction de la Chambre des députés du Brésil a approuvé, mardi 11 octobre 2005, l’ouverture d’un procès contre treize députés accusés de corruption, dans le cadre des financements illicites du Parti des travailleurs (PT) au pouvoir. Six d’entre eux appartiennent au PT.

Brésil


La direction de la Chambre a approuvé, par cinq voix contre une, le rapport d’enquête qui accuse ces députés et demande au Conseil d’Ethique d’ouvrir un procès au Parlement pouvant déboucher sur la perte de leur mandat. Selon le président du Conseil d’Ethique, Ricardo Izar, le procès devra commencer lundi 17 octobre. A la demande du président de la Chambre des députés, le communiste Aldo Rebelo, un allié du président, Luiz Inacio Lula da Silva, il ne sera pas collectif, mais individuel. Les députés impliqués pourront renoncer à leur mandat d’ici lundi 17 octobre 2005 s’ils ne veulent pas courir le risque de perdre leur mandat. La perte du mandat entraîne automatiqument la suspension des droits politiques pendant huit ans, ce qui empêchera les parlementaires de se présenter aux prochaines élections générales de 2006, notamment. Des treize députés mis en cause, six sont du PT, un de l’opposition et le reste de partis de la coalition gouvernementale. Les commissions parlementaires d’enquête ont accusé également trois autres députés qui font déjà l’objet d’un procès au sein du Conseil d’éthique dont l’ancien ministre-chef du cabinet à la présidence, José Dirceu.

Jose Dirceu

Le scandale de corruption du PT a éclaté en mai dernier quand l’ancien député de la coalition gouvernementale, Roberto Jefferson, a affirmé que le PT versait des pots-de-vin mensuels à une centaine de députés en échange de leur soutien au gouvernement Lula. Ces pots-de-vins n’ont toujours pas été prouvés, mais les enquêtes parlementaires ont révélé l’existence d’une caisse noire du PT, alimentée par des prêts d’un publicitaire, Marcos Valerio, qui obtenait en échange des contrats publics.

Agence télégraphique suisse

Roberto Jefferson

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source