retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
AFP, 14 octobre 2005

Etats-Unis : Création d’un service pour espionner à l’étranger


WASHINGTON (AFP) Le président américain, George W. Bush, a donné son aval, jeudi 13 octobre 2005, à la création d’un nouveau "service des opérations clandestines" (NCS) qui, sous l’égide de la CIA, s’occupera des opérations d’espionnage des Etats-Unis à l’étranger. Il s’agit de la dernière réforme en date pour remettre à flot la CIA après le double fiasco des attentats du 11 septembre 2001, qu’elle n’avait pas vus venir, et des armes de destruction massive de Saddam Hussein, qu’elle avait crues voir par erreur.


La création du NCS a été annoncée conjointement par le directeur de la CIA (Agence centrale du renseignement), Porter Goss, et le directeur national du renseignement (DNI), John Negroponte, qui supervise la quinzaine d’agences de renseignement américaines civiles et militaires. Le NCS agira sous les ordres de la CIA, elle-même sous la supervision du DNI. "J’estime qu’avec la création du NCS, le gouvernement américain aura à sa disposition un service du renseignement plus cohérent et plus fiable", a dit M. Negroponte, dans un communiqué. M. Goss a vu, pour sa part, dans cette création "une marque de confiance pour la CIA". M. Goss, qui avait proposé la restructuration, a été désigné pour gérer le nouveau service. Aucune précision n’a été donnée sur la réelle autorité du NCS pour gérer les éventuels conflits entre les organisations. Mais les responsables du renseignement ont souligné que le nouveau service n’aurait pas le pouvoir d’ordonner ou de diriger des opérations clandestines et les agences se chargeront toujours de leurs propres services secrets.

"C’est vraiment une reconnaissance de sa longue expérience dans le monde du renseignement humain", a estimé de son côté un haut responsable du renseignement sous couvert d’anonymat. Des responsables ont indiqué que cette mesure montrait surtout l’importance croissante des opérations clandestines du département de la Défense et du FBI (police fédérale). "Depuis des années, la CIA était l’organisme de renseignement du gouvernement dans une large mesure", a déclaré un autre haut responsable du renseignement, mais "quand vous regardez les dix dernières années, il y a aujourd’hui une capacité de renseignement plus importante au gouvernement américain". Il y a une quinzaine d’organismes de renseignement. Le Service des opérations clandestines coordonnera les opérations d’espionnage de la CIA, du FBI et du département de la Défense. "Je peux vous dire par expérience personnelle que quand on met toutes ces capacités ensemble, entre la CIA et le FBI, entre la CIA et le département de la Défense ou les trois ensemble, pour travailler sur un problème, un problème vraiment difficile, les résultats sont magiques", a ajouté ce responsable. "C’est la première occasion de redessiner certaines de ces frontières", a-t-il dit. Un haut responsable a souligné combien le "mariage" entre la CIA et le département de la Défense avait porté ses fruits payé dans les opérations para-militaires en Irak et en Afghanistan. "Sur le terrain, c’est une relation qui marche à merveille", a-t-il dit.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source