retour article original

vendredi 28 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives France (3ème partie) : De janvier à décembre 2005
AP, 17 octobre 2006

France : Le président d’Emmaüs suspend sa participation au Conseil national de lutte contre l’exclusion


PARIS (AP) - Le président d’Emmaüs France, Martin Hirsch, a annoncé, lundi 17 octobre 2005, qu’il suspendait sa participation au Conseil national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, reprochant à l’Etat de "ne pas tenir ses engagements" vis-à-vis d’une entreprise de l’association caritative.


"Le non respect des engagements de l’Etat à l’égard du Relais, une importante entreprise d’insertion membre d’Emmaüs France, met en péril de nombreux emplois. Une attitude en totale contradiction avec les discours sur l’insertion et le soutien au retour à l’emploi", a souligné Martin Hirsch dans un communiqué alors que se tenait la Journée mondiale du refus de la misère. "Après plusieurs mois d’un travail entre les différents ministères concernés et le Relais, la ministre déléguée à la Cohésion sociale, Catherine Vautrin, s’était engagée, par une lettre datée du 10 mai dernier, à ce que l’Etat apporte un soutien à hauteur de 500000 euros par an pendant trois ans au Relais", ajoute-t-il. Et, selon Martin Hirsch, "malgré de nombreuses relances de la part du Relais et d’Emmaüs jusqu’à ces derniers jours, ce soutien ne s’est jamais concrétisé. Il semble même remis en question et soumis à de nouvelles conditions".

Le président d’Emmaüs France dénonce un "changement inexplicable", qui "met en danger la pérennité de nombreux emplois, témoigne d’un mépris inacceptable à l’égard du travail d’insertion et des personnes fragiles concernées ainsi que d’une incohérence entre les discours et la réalité en matière de cohésion sociale". En conséquence, Martin Hirsch précise avoir indiqué "au cabinet de (...) Mme Vautrin, qu’il suspendait sa participation au Comité national de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, tant que l’Etat n’aura pas honoré ses engagements". Le président d’Emmaüs souligne que "ce n’est pas la première fois que des entreprises d’insertion voient leur situation menacée par des retards ou des remises en cause de l’engagement de l’Etat, alors que leur situation est particulièrement fragile".

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source