retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (3ème partie) : Mars 2004
© SDA-ATS News Service, 1er mars 2004

Le Conseil de sécurité approuve l’envoi d’une force internationale en Haïti


La réunion du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies

NEW YORK - Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté à l’unanimité une résolution permettant l’envoi d’une force internationale en Haïti afin d’aider à la stabilisation de ce pays. Elle sera déployée pour trois mois maximum, jusqu’à l’envoi de Casques bleus.


"Je sais que certains d’entre eux (les Haïtiens) vont penser que c’est un peu tard... mais mieux vaut tard que jamais", a commenté le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan. Il a toutefois estimé que "nous avons agi très rapidement".

"Nous comprenons les besoins (des Haïtiens) et nous nous tenons à leurs côtés", a-t-il ajouté à l’issue du vote par le Conseil de sécurité de la résolution autorisant le déploiement d’une force de paix dans ce pays.

Kofi Annan

Le Conseil a ainsi répondu positivement à la demande le même jour du président provisoire d’Haïti, Boniface Alexandre. Il avait formellement demandé le soutien de l’ONU après la démission et le départ dimanche matin du président Jean Bertrand Aristide.

A la suite de ce départ, toute la journée avait été marquée par des violences et des pillages à Port-au-Prince, faisant au moins dix morts et une dizaine de blessés.

© SDA-ATS News Service

Une victime des tueurs de Jean-Bertrand Aristide, à Port-au-Prince, le 29 février 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source