retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 21 octobre 2005

Irak : L’avocat d’un des co-accusés de Saddam Hussein tué par ses ravisseurs


BAGDAD (AFP) - L’avocat d’un des co-accusés de Saddam Hussein, Me Saadoun Janabi, enlevé, jeudi 20 octobre au soir, a été tué par ses ravisseurs et son corps a été retrouvé dans le nord-est de Bagdad, indique, vendredi 21 octobre 2005, une source du ministère de la Défense.


Le corps de l’avocat, tué d’une balle dans la tête, a été retrouvé derrière une mosquée du quartier Our de la capitale, jeudi 20 octobre au soir, à 21h30, une heure après son enlèvement par des hommes armés à son cabinet, selon cette source. Une source du ministère de l’Intérieur a indiqué que le corps a été découvert le 21 octobre 2005 à 11h00. Me Saadoun Janabi représentait Awad Ahmad Al-Bandar, un ancien juge du tribunal révolutionnaire et adjoint du chef du cabinet de Saddam Hussein. Des avocats des anciens lieutenants de Saddam Hussein avaient exprimé, vendredi 21 octobre 2005, leur colère au lendemain de l’enlèvement d’un de leurs confrères, à Bagdad, et soulevé la question de la protection des personnes concernées, dont les témoins, dans ce procès historique du président déchu.

Le tribunal, qui a ajourné le procès au 28 novembre 2005, a décidé d’entendre un témoin clé dans les prochains jours. Waddah Khalil Al-Cheikh, qui était un haut responsable des services de renseignement de l’ancien régime au moment du massacre de Doujaïl, est atteint d’un cancer en phase terminale. Il est détenu dans le cadre d’une autre affaire impliquant des responsables de l’ancien régime.

Par ailleurs, le journaliste du quotidien britannique The Guardian libéré, jeudi 20 octobre 2005 au soir, après 36 heures de détention, se trouvait "en sécurité" au siège de l’ambassade britannique à Bagdad. Il a dit avoir été enlevé par des chiites. Le journaliste, âgé de 33 ans, et qui travaillait en Irak depuis neuf mois, a affirmé que ses ravisseurs étaient des chiites qui voulaient l’échanger contre des militants du chef chiite Moqtada Al-Sadr. "Ils étaient chiites", a-t-il dit dans une déclaration publiée sur le site internet de son journal. "A un moment, on m’a dit que je servirai de monnaie d’échange contre des gens de Sadr pris à Bassora", a-t-il précisé. "Ma crainte était que je sois vendu à des groupes sunnites ou islamistes", a-t-il poursuivi. Rory Carroll, de nationalité irlandaise, avait été enlevé par des hommes armés, après une interview avec une victime de Saddam Hussein, à Sadr City, un quartier populaire et pauvre de Bagdad à majorité chiite.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source