retour article original

lundi 27 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Côte d’Ivoire (2ème partie) : Du 10 janvier 2005 au 28 décembre (...)
AP, 22 octobre 2005

Côte d’Ivoire : Le Conseil de sécurité approuve la mise en place d’un gouvernement provisoire


NATIONS UNIES (AP) - Le Conseil de sécurité de l’ONU a voté, vendredi 21 octobre 2005, une résolution approuvant le report d’un an de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire et la désignation d’un gouvernement provisoire, ce qui permettrait à Laurent Gbagbo de rester au pouvoir jusqu’en 2006.


Le Conseil avait déjà approuvé vendredi dernier le plan de l’Union africaine (UA) qui consisterait à nommer un Premier ministre pour mener la Côte-d’Ivoire aux élections avant le 30 octobre 2006, soit un an plus tard que la date prévue. Le président Gbagbo pourrait rester à son poste pendant cette période.

La Côte d’Ivoire se dirige tout droit vers une impasse constitutionnelle : l’opposition conteste le droit du président de demeurer au pouvoir après octobre tandis que Laurent Gbagbo a annoncé que l’élection présidentielle ne pourrait pas avoir comme prévu, le 30 octobre, car les rebelles n’ont pas désarmé. L’Union africaine a pressé le Conseil de sécurité d’envoyer des troupes supplémentaires dans le pays. La résolution votée, vendredi 21 octobre 2005, à l’unanimité, évoque la possibilité de faire venir des soldats assurant une autre mission de maintien de la paix dans la région. La force de l’ONU en Côte-d’Ivoire compte 6000 Casques bleus, en plus des 4000 soldats français déployés pour séparer forces du gouvernement et rebelles.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source