retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 23 octobre 2005

Irak : La Ligue arabe obtient le soutien des Kurdes après les chiites


BAGDAD (AFP) - Le secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa, poursuivant, dimanche 23 octobre 2005, une visite historique au Kurdistan d’Irak, a obtenu le soutien des Kurdes, après celui des chiites, à sa proposition de conférence d’entente irakienne.


Un témoin à charge, dans le procès du président déchu, Saddam Hussein, a été entendu par le Tribunal spécial irakien (TSI) et sa déposition enregistrée, selon une source proche de cette juridiction. "Le tribunal a recueilli le témoignage de cet individu. Ses paroles ont été enregistrées et transcrites sur papier", a indiqué cette source en parlant de Waddah Khalil Al-Cheikh.

Selon elle, "cette démarche a été justifiée par le fait que ce témoin est atteint d’une maladie grave et qu’il risque de mourir", avant la prochaine audience dans le procès de Saddam Hussein et de sept de ses lieutenants prévue le 28 novembre. La première audience des huit hommes, accusés dans le massacre de près de 150 chiites de Doujaïl, après l’attaque du convoi de Saddam Hussein, a eu lieu mercredi 19 octobre 2005.

Sur le plan diplomatique, le secrétaire général de la Ligue arabe a reçu l’appui à son initiative du président irakien, Jalal Talabani, après avoir obtenu le soutien du président du Kurdistan et puissant chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK), Massoud Barzani, qu’il a rencontré à Erbil. "J’apporte mon total soutien à l’action et aux idées d’Amr Moussa car elles servent l’intérêt de l’Irak", a déclaré M. Talabani à la presse, après avoir rencontré le responsable arabe à Souleimaniyah. "Nous mettrons à profit tous nos moyens et contacts avec les différentes composantes de la société irakienne, ainsi que nos relations internationales" pour la faire aboutir, a-t-il dit ajoutant que la Ligue arabe était "la mieux placée pour jouer un rôle en Irak". Le chef de la Ligue arabe a pris, dimanche 23 octobre 2005, la parole, devant les 111 élus kurdes du Parlement régional d’Erbil, pour appeler à prôner "la fraternité et l’entente" entre les Irakiens. C’est la première fois qu’un dirigeant arabe s’adresse à cette assemblée et cette visite au Kurdistan est une reconnaissance implicite par la Ligue arabe d’une zone autonome, depuis 1991, d’un de ses 22 membres.

"Nous attendons tous l’avènement du nouvel Irak, qui fait partie du monde arabe, avec toutes les spécificités énoncées dans la Constitution", a affirmé pour sa part Amr Moussa qui a prolongé d’un ou deux jours sa visite en Irak. Il a précisé que son adjoint pour les affaires arabes, Ahmad Ben Helli, reviendrait bientôt en Irak pour poursuivre les consultations au sujet des détails de l’initiative arabe et accélérer sa mise en oeuvre. M. Moussa cherche à réunir en Irak une conférence d’entente nationale entre les différentes forces politiques, et des personnalités irakiennes ont affirmé qu’une réunion préparatoire se tiendrait, le 15 novembre, au Caire, ce qui n’a pas été confirmé officiellement. L’initiative de la Ligue arabe avait reçu un appui de poids chiite, celui du grand Ayatollah Ali Sistani, une référence pour cette communauté majoritaire dans le pays. "J’ai obtenu la bénédiction et le soutien de l’ayatollah Sistani, ce qui me fait plaisir", a dit, samedi 22 octobre 2005, M. Moussa, après une rencontre avec le religieux dans la ville sainte de Najaf, au sud de Bagdad.

Sur le terrain, la violence continue. Seize Irakiens ont été tués et plus d’une trentaine de personnes, dont cinq soldats américains, blessées dans des attaques à travers l’Irak.

Enfin, le résultat du référendum constitutionnel, qui doit jeter les bases de l’Etat de l’après-Saddam Hussein, se faisait toujours attendre. La commission électorale a publié, samedi 22 octobre 2005, une partie de ces résultats, qui ne concernent que 13 provinces sur 18 et seule l’une d’elles, Salaheddine, fief de Saddam Hussein, a rejeté le texte en votant contre à plus des deux tiers des voix. Le texte sera rejeté si deux des cinq autres provinces votent contre à plus de 66 % des voix.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source