retour article original

samedi 19 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AP, AFP, 28 octobre 2005

Proche Orient : Shaul Mofaz ne croit pas à un accord de paix avec les Palestiniens


JERUSALEM (AP) - Le ministre israélien de la Défense, Shaul Mofaz, a douté, vendredi 28 octobre 2005, qu’il soit possible de parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens au cours de la génération actuelle.


"Je doute fort qu’on puisse parvenir un jour à un accord de paix avec la direction palestinienne actuelle. Il faudra attendre la génération suivante", explique-t-il dans un entretien publié par le quotidien Yediot Ahronot. D’ici là, il s’attend plutôt à des accords intérimaires entre Israéliens et Palestiniens. Shaul Mofaz s’en prend par ailleurs au président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qu’il accuse de mener un "one-man show". "Derrière lui, il n’y a rien, seulement du vide. Un vide gouvernemental. En fait, il n’y a personne à qui parler. Abou Mazen et ses collègues au sein de la direction palestinienne (...) n’ont absolument rien fait jusqu’à présent". "Je suis très désireux de de parvenir à un accord. Mais il faut reconnaître que le partenaire palestinien n’est pas à la hauteur", a poursuivi le ministre du parti Likoud du Premier ministre, Ariel Sharon.

Le vice-Premier ministre israélien, Shimon Peres, a critiqué ces propos. "On ne peut faire une croix sur toute une génération", a déclaré le leader travailliste aux journalistes. "Il faut penser à une paix avec la génération actuelle et pas la génération future", a ajouté M. Peres qui a souligné la nécessité de parvenir au plus vite à un accord sur les points de passage aux frontières de la bande de Gaza.

Le négociateur palestinien, Saeb Erekat, a estimé que les déclarations du ministre de la Défense étaient symptomatiques du mépris israélien pour les institutions palestiniennes. "Je ne pense pas qu’Israël ait un problème avec telle ou telle génération, telle ou telle personne. Israël a un problème avec l’ensemble du peuple palestinien", a-t-il affirmé. Saeb Erekat a appelé Shaul Mofaz à "respecter les structures démocratiques des Palestiniens", rappelant qu’il avait "toujours un partenaire ici (dans les territoires palestiniens)".

Associated Press et Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source