retour article original

samedi 24 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
AFP, 29 octobre 2005

Proche Orient : Les Palestiniens en appellent à Washington après des raids israéliens en série


GAZA (AFP) L’Autorité palestinienne a appelé, samedi 29 octobre, les Etats-Unis à oeuvrer auprès d’Israël pour obtenir un "cessez-le-feu immédiat" et un arrêt des raids aériens sur la bande de Gaza qui se sont succédés vendredi 28 octobre et samedi 29 octobre 2005.


"Nous avons demandé aux Etats-Unis de prendre contact avec Israël pour obtenir un cessez-le-feu immédiat et un arrêt des raids aériens israéliens sur la bande de Gaza", a déclaré Nabil Abou Roudeina, porte-parole du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas. "Il faut stopper l’escalade afin de préserver l’accalmie (qui était observée depuis mars par les groupes armés palestiniens) et ne pas rater l’opportunité de faire progresser le processus de paix", a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministère palestinien de l’Intérieur a lancé un nouvel appel aux différents groupes palestiniens dans la bande de Gaza pour qu’ils stoppent leur attaques armées. Dans un communiqué parvenu à l’AFP, le ministère appelle Israël à "mettre fin à l’escalade de la violence et au terrorisme d’Etat" et renouvelle son exhorte les groupes palestiniens à "respecter la trêve et à éviter les actes susceptibles de nuire aux intérêts nationaux palestiniens".

En dépit des raids israéliens et de ces appels, une nouvelle roquette a été tirée, samedi 29 octobre 2005 après-midi, vers le territoire israélien, sans faire de blessé. A la suite de ce tir, l’artillerie israélienne a ouvert le feu "tirant plusieurs obus en direction d’une zone non habitée d’où la roquette avait été lancée", a indiqué un porte-parole militaire. Ce bombardement a été confirmé de source sécuritaire palestinienne, qui a précisé qu’il n’avait pas fait de blessé.

Auparavant, l’armée de l’air israélienne avait mené pas moins de cinq attaques aériennes successives sur le nord de la bande de Gaza qui n’ont pas fait non plus de blessées. Ces attaques ont été menées aux abords des localités de Jabaliya, Beit Lahya et Beit Hanoun, entraînant une coupure d’électricité dans une partie du nord de la bande de Gaza et endommageant des routes. L’armée israélienne a annoncé que les attaques visaient des secteurs à partir desquels les groupes armés palestiniens tirent des roquettes sur le sud d’Israël ainsi que les routes d’accès menant à ces secteurs. Les appareils israéliens ont lâché des tracts engageant la population pour sa sécurité à s’écarter des secteurs bombardés et à fournir des informations sur les "éléments terroristes irresponsables" qui les mettent en danger en tirant sur Israël à proximité de chez eux.

Jeudi 27 octobre, le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, avait annoncé le lancement d’une "campagne antiterroriste de grande envergure sans limitation de temps", au lendemain d’un attentat suicide revendiqué par le Jihad islamique ayant fait cinq morts, outre son auteur, à Hadera (nord d’Israël). Lancée par voie aérienne, la première de ces opérations a coûté la vie à huit Palestiniens, deux membres du Jihad islamique et six civils, jeudi 27 octobre 2005 au soir, dans le nord de Gaza.

A Naplouse (Cisjordanie), une voiture piégée a explosé au passage d’une unité israélienne motorisée, endommageant deux de ses véhicules, sans faire de blessé, apprend-on par ailleurs auprès de l’armée israélienne. L’attaque a été revendiquée par un interlocuteur anonyme s’exprimant au nom des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa et des Brigades Abou Ali Moustapha du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Par ailleurs, des heurts ont opposé une cinquantaine d’étudiants de l’université palestinienne de Bir Zeit, près de Ramallah aux forces de sécurité palestinienne. Les étudiants protestaient, devant le Présidence palestinienne, la Moukataa, contre l’arrestation par la sécurité palestinienne d’un membre du Jihad islamique. Les gardes ont tiré en l’air pour les disperser, ont rapporté des témoins.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source