retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
ATS, 31 octobre 2005

Proche Orient : Poursuite de la colonisation en Cisjordanie

Suivi d’un commentaire


JÉRUSALEM (ATS) Le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, a promis de poursuivre la colonisation dans les territoires palestiniens. Il a également réaffirmé que toute avancée dans le processus de paix était conditionnée au désarmement des groupes armés palestiniens.


"Les projets de développement de mon gouvernement comprennent non seulement la Galilée, le Néguev et Jérusalem, mais aussi les grands blocs d’implantations, la vallée du Jourdain et le Golan", plateau syrien occupé par l’Etat hébreu depuis 1967, a affirmé le Premier ministre israélien, devant la Knesset (Parlement), à l’occasion de la rentrée parlementaire. M. Sharon a également promis de poursuivre la construction controversée de la "barrière de sécurité" en Cisjordanie. "Nous continuerons la construction de la barrière de sécurité avec toute notre énergie, sans limite de budget ou de limite politique", a-t-il affirmé. "Nous n’avons aucune intention de faire souffrir la population palestinienne, mais les Palestiniens doivent comprendre que seul un combat déterminé contre le terrorisme, y compris le démantèlement de ses organisations, assurera le calme auquel nous aspirons tous", a-t-il ajouté. "Il est clair pour tous que c’est l’unique voie pour parvenir à un arrangement entre nous et les Palestiniens. L’objectif du gouvernement est de mettre en oeuvre la Feuille de route, le seul plan politique aujourd’hui", a souligné M. Sharon.

M. Sharon n’a pas manqué également d’épingler les récents propos du président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, appelant à ce que l’Etat d’Israël soit "rayé de la carte", qui ont provoqué un tollé international. Cet appel "exprime tout haut ce que beaucoup dans la région veulent et craignent de dire ouvertement", a-t-il lancé.

Sur le plan intérieur, M. Sharon a momentanément désamorcé la crise autour de nominations ministérielles contestées par les durs de son parti, le Likoud, en décidant de reporter d’une semaine le vote prévu à la Knesset sur ces nominations.

Agence télégraphique suisse

Commentaire

On appréciera l’hypocrisie d’Ariel Sharon. D’un côté, il entend poursuivre sa politique de spoliation des terres palestiniennes, au moyen de la colonisation et en continuant la construction du mur, qui sert de prétexte pour exproprier les Palestiniens tout au long de son tracé. D’un autre côté, Ariel Sharon fait délibérément l’amalgame entre résistance et terrorisme, ce qui lui permet d’exiger le désarmement de la résistance, alors même qu’il poursuit sa politique de spoliation, ses assassinats, et ses provocations continuelles au préjudice des Palestiniens.

Cela équivaut à exiger la capitulation inconditionnelle des Palestiniens, en échange de l’Etat-croupion qu’on voudra bien leur laisser et des droits que l’arbitraire israélien voudra bien leur consentir. Voilà ce qu’Ariel Sharon appelle sa volonté de paix. Comment s’étonner si, au lieu de se rapprocher de cette paix, on s’en éloigne ?

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source