retour article original

mardi 28 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
AP, 9 novembre 2005

Etats-Unis : La CIA a saisi le département américain de la Justice à propos d’une fuite sur les prisons secrètes


WASHINGTON (AP) - La CIA a saisi le département américain de la Justice concernant la fuite à destination de journalistes du "Washington Post" d’informations potentiellement classées secrètes sur l’existence de prisons clandestines dirigées par l’agence de renseignements, a affirmé, mardi 8 novembre 2005, un responsable américain.


La CIA a adressé un rapport au département de la Justice sur un article du "Washington Post", paru le 2 novembre 2005, révélant l’existence de prisons secrètes de la CIA à travers le monde dans lesquelles l’agence détiendrait des suspects dans des affaires de terrorisme, selon ce responsable ayant requis l’anonymat. Le "Washington Post" a rapporté que la CIA interrogeait certains des responsables d’Al-Qaïda dans une prison secrète datant de l’époque soviétique en Europe de l’Est. Selon le quotidien, ce centre de détention fait partie d’un système carcéral clandestin créé par la CIA, qui a compté à certains moments des sites dans huit pays, dont la Thaïlande, l’Afghanistan, plusieurs Etats d’Europe de l’Est. Le département de la Justice peut désormais décider de l’ouverture d’une enquête criminelle en bonne et due forme. Le "Washington Post" n’a fait aucun commentaire. Selon ce responsable, le rapport de la CIA a été adressé au département de la Justice peu après la parution de l’article du 2 novembre 2005. Le département de la Justice peut désormais décider de l’ouverture d’une enquête criminelle en bonne et due forme. Le "Washington Post" n’a fait aucun commentaire.

L’enquête sur "l’affaire Valerie Plame" -du nom de cet agent de la CIA dont la couverture avait été dévoilée- avait débuté suite à une procédure similaire et avait notamment conduit à l’inculpation et à la démission de Lewis Libby, directeur de cabinet du vice-président américain, Dick Cheney.

Au Congrès, le chef de la majorité républicaine au Sénat, Bill Frist, et le président de la Chambre des représentants, Dennis Hastert, républicain lui aussi, ont appelé, mardi 8 novembre 2005, à l’ouverture d’une enquête parlementaire sur cette affaire. La secrétaire d’Etat, Condoleezza Rice a, quant à elle, évité de répondre aux questions sur ce dossier, affirmant que les Etats-Unis étaient engagés dans "une guerre différente" et avaient l’obligation de se défendre.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source