retour article original

vendredi 24 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 13 novembre 2005

Irak : Les sunnites se sentent visés par les offensives militaires


BAGDAD (AFP) - Des formations sunnites, en course pour les élections législatives du 15 décembre 2005, ont élevé la voix contre les offensives en Irak, y voyant une tentative d’exclure leur communauté du processus politique.


"L’objectif est d’exclure les Arabes sunnites de la participation" au scrutin, a accusé un groupe de la liste du Front de la concorde nationale. "Alors que quelques semaines nous séparent du jour des élections, les perquisitions, les arrestations et les assassinats se sont multipliés contre les nationalistes, en Irak, notamment dans les rangs de la communauté sunnite", affirme un communiqué de la Conférence générale du peuple d’Irak. "L’objectif de ces opérations est d’exclure les Arabes sunnites" du processus politique et des élections", a souligné, dans un communiqué, ce groupe, partenaire de la liste sunnite aux élections. Il dénonce notamment "l’arrestation de plusieurs figures politiques et religieuses dans la province de Diyala", et demande a "gouvernement d’arrêter ses campagnes militaires". Le Parti islamique, principale formation politique sunnite qui participe à la même liste, a également dénoncé les offensives militaires dans les provinces d’Al-Anbar et Diyala et appelé à leur arrêt immédiat.

Officiellement, le gouvernement dominé par les chiites et les Kurdes, dit vouloir à travers ces opérations débarrasser des rebelles les régions ouest et centre pour favoriser la participation de la population au scrutin. Cette participation, notamment des Arabes sunnites, a été souhaitée et encouragée par les hauts responsables étrangers qui se sont succédés ces derniers jours à Bagdad, dont la secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, et le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, qui a rencontré, samedi 12 novembre 2005, plusieurs leaders arabes sunnites.

Les forces de sécurité irakiennes ont mené, samedi 12 novembre 2005, une vaste opération de perquisitions à Baaqouba, au nord de Bagdad, et arrêté plus de 350 suspects dont des notables locaux et des responsables du parti islamique.

Par ailleurs, une vaste offensive irako-américaine est en cours, depuis une semaine, dans des localités d’Al-Anbar, frontalières de la Syrie. L’offensive "Rideau d’acier", entamée par le ratissage de Houssaybah, se poursuivait, samedi 12 novembre 2005, dans la localité voisine de Karabilah. L’opération, dont l’objectif affiché est de stopper les infiltrations des membres d’Al-Qaïda en provenance de Syrie, a provoqué l’exode de la population. Les forces, engagées depuis l’offensive, sont "dans la phase finale de ratissage de la localité de Karabilah", a annoncé l’armée américaine.

Par ailleurs, le président irakien, Jalal Talabani, a estimé, dans une entrevue qui sera diffusée, dimanche 13 novembre, par une chaîne britannique, qu’un retrait immédiat de la Force multinationale serait "catastrophique" et conduirait à la guerre civile avec de graves conséquences pour tout le Moyen-Orient. "Un retrait immédiat conduirait à une sorte de guerre civile et nous perdrions ce que nous avons fait pour libérer l’Irak de la pire sorte de dictature", a-t-il déclaré à ITV Télévision. M. Talabani a souligné que les Irakiens ne souhaitaient pas que les soldats étrangers restent indéfiniment en Irak et a estimé que les forces irakiennes devraient être prêtes à relever les troupes britanniques dans le sud, autour de Bassorah, vers la fin de l’année 2006. Il a, par ailleurs, déclaré, samedi 12 novembre 2005, à Rome, avoir reçu l’assurance des dirigeants de l’opposition italienne qu’ils ne retireraient pas immédiatement leurs troupes s’ils remportaient les élections législatives du 9 avril 2006. "Ils m’ont promis qu’en cas de victoire aux élections, le retrait des troupes italiennes serait graduel, programmé et concerté avec le gouvernement irakien", a déclaré M. Talabani au cours d’une conférence de presse.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source