retour article original

samedi 27 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 21 novembre 2005

Irak : La réunion du Caire veut un calendrier de retrait des forces étrangères


Des responsables irakiens sont convenus, lundi 21 novembre 2005, au 3ème et dernier jour d’une réunion au Caire, de demander un calendrier de retrait des forces étrangères d’Irak, et ont fixé à début 2006 une conférence de réconciliation nationale à Bagdad.


Dans leur déclaration finale, lue par le secrétaire général de la Ligue, Amr Moussa, les responsables irakiens ont condamné le terrorisme, demandé la libération des détenus non inculpés, et l’ouverture d’une enquête sur d’éventuels cas de torture. Ce document "demande un calendrier pour le retrait des troupes étrangères", une requête de longue date de la minorité sunnite, alors que le gouvernement irakien, dominé par les chiites et les Kurdes, s’est toujours prononcé contre un départ prématuré des troupes de la coalition, dirigées par les Etats-Unis. Le président George W. Bush a déclaré, samedi 19 novembre 2005, que fixer aujourd’hui une date pour le départ serait "la garantie d’une catastrophe", alors que la Chambre des représentants américaine avait massivement repoussé, la veille, une proposition réclamant le retrait immédiat des 170000 soldats déployés en Irak.

Le texte demande aussi "l’établissement d’un programme (...) pour reconstruire les forces armées afin qu’elles puissent contrôler la situation sécuritaire et mettre fin aux opérations terroristes". "La résistance est un droit légitime de tous les peuples, mais le terrorisme ne constitue pas une résistance légitime et, par conséquent, nous condamnons le terrorisme et les actes de violences qui visent les civils, les institutions humanitaires et civiles, ainsi que les lieux de culte".

Les participants irakiens appellent aussi à "la libération de tous les détenus innocents qui n’ont pas été condamnés par la justice et l’ouverture d’une enquête sur les allégations de torture (...) Les auteurs de tels actes doivent rendre des comptes". La déclaration appelle également au "respect de toutes les composantes du peuple irakien et à ne pas entraver le processus politique et à une large participation aux prochaines élections".

En outre, M. Moussa a indiqué que la conférence de réconciliation nationale, que la réunion du Caire préparait, se tiendrait fin février ou début mars 2006, dans la capitale irakienne. Samedi 19 novembre 2005, un porte-parole de la Ligue arabe avait parlé de la dernière semaine de février 2006.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source