retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (12ème partie) : De juin 2005 à décembre (...)
Le Monde, 21 novembre 2005

Proche Orient : A la tête de son nouveau parti, Ariel Sharon promet d’œuvrer pour la paix


Le Likoud, ce grand parti de droite nationaliste qu’Ariel Sharon a contribué à fonder, en 1973, et qu’il dirige depuis 1999, n’étant "pas capable, dans son format actuel, de réaliser ces objectifs d’intérêt national", "je démissionne de ce parti et je vais en former un nouveau", avait-il annoncé dans la journée. Notre approche garantira un gouvernement stable, la prospérité économique, la paix et la tranquillité", a affirmé Ariel Sharon, en présentant son nouveau parti de centre droit, lors d’une conférence de presse, à Jérusalem.


La nouvelle formation d’Ariel Sharon, baptisée "Responsabilité nationale", rassemble quatorze députés scissionnistes du Likoud -sur quarante-, dont les ministres des finances, Ehoud Olmert ; de la sécurité intérieure, Gidéon Ezra ; de la justice, Tzippi Livni ; et du tourisme, Abraham Hirshson. Des contacts auraient été également noués avec Shimon Pérès.

Les idées qu’Ariel Sharon a exposées confirment son virage au centre. "J’ai l’intention d’appliquer la "feuille de route" dans son intégralité et je n’ai pas l’intention d’appliquer un autre plan" de retrait, a-t-il affirmé, lors de la présentation de la plateforme de son nouveau parti, tout en liant son application à la "fin totale" des attaques palestiniennes. Il a également évoqué le plan de retrait de la bande de Gaza, mené à bien par son gouvernement pendant l’été 2005. "Cela a été un plan unique dont l’objectif était de permettre la poursuite du processus politique dans le cadre de la "feuille de route", si toutes les parties respectaient leurs engagements. Il n’y a pas d’autre plan", a-t-il insisté.

"Le nouveau parti va jeter les bases qui vont permettre de définir les frontières d’Israël en continuant à lutter contre le terrorisme", a souligné Ariel Sharon, qui n’a pas exclu le démantèlement de colonies en Cisjordanie. "Lorsque nous arriverons à la phase finale de la "feuille de route", durant laquelle nous fixerons les frontières de l’Etat d’Israël, on peut supposer qu’une partie des colonies ne pourront pas rester sur place", a-t-il déclaré, ajoutant toutefois, que "pour le moment, il n’y aucun plan pour démanteler des colonies supplémentaires".

A 77 ans, l’ancien général tente le pari le plus incertain de sa carrière politique et dont les implications vont bouleverser le paysage politique israélien -traditionnellement fondée sur le bipartisme- et la donne diplomatique au Proche-Orient. Selon des sondages récents, ce parti centriste serait au coude-à-coude avec le Parti travailliste et le Likoud serait rétrogradé, lui, au rang de troisième force politique, lors des prochaines élections. Mais l’histoire israélienne ne plaide pas nécessairement en faveur d’Ariel Sharon : sur la fin de sa carrière, David Ben Gourion avait, lui aussi, tenté ce pari, mais le premier chef de gouvernement d’Israël avait échoué.

Dissolution de la Knesset

Le Parlement israélien a voté, lundi 21 novembre 2005, sa dissolution, en vue d’élections anticipées au début de 2006. Le projet de dissolution, présenté par des partis de l’opposition, a été adopté à la quasi-unanimité en lecture préliminaire. Dans la matinée, le premier ministre avait lui-même demandé au président de l’Etat, Moshe Katzav, de dissoudre la Knesset afin de procéder à des élections anticipées. Mais le vote du Parlement, qui devait être suivi dans les 24 heures d’un vote en trois lectures, rend superflue toute décision du président Katzav.

Avec Reuters et AFP

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source