retour article original

mercredi 22 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (17ème partie) : De mai 2005 à décembre 2005
AFP, 27 novembre 2005

Irak : Une opération d’envergure contre la résistance suspendue après une intervention de la Ligue arabe


Le ministre irakien de l’Intérieur, Bayane Jabr Soulagh, a annoncé, dimanche 27 novembre 2005, la suspension du lancement d’une opération militaire d’envergure, à la suite de la demande du secrétaire général de la Ligue arabe, Amr Moussa.


"Ce matin, le président, Jalal Talabani, m’a contacté, après avoir reçu un appel de M. Moussa, et m’a demandé d’arrêter cette opération, afin de garantir la réussite de la conférence de réconciliation nationale", prévue début 2006, a déclaré M. Soulagh aux journalistes. Jeudi 24 novembre 2005, il avait affirmé que les forces de sécurité "frapperaient avec force les foyers de terrorisme dans les différentes provinces", avec l’aide de 10000 hommes et un millier de véhicules militaires "avant ou après les élections" du 15 décembre 2005.

Le Comité des oulémas, principale association religieuse sunnite d’Irak, a demandé alors l’intervention de la Ligue arabe pour empêcher le déclenchement de cette opération. Le Comité a déploré l’annonce de cette opération, quelques jours après la fin de la réunion inter-irakienne du Caire, sous l’égide de la Ligue arabe, qui a vu les principales forces politiques irakiennes condamner le "terrorisme" contre les civils et les lieux de culte, mais pas la "résistance". Cette réunion du Caire avait pour but d’aplanir les divergences en vue de la conférence de réconciliation nationale. "Cette annonce (du ministre) révèle l’absence d’une volonté réelle d’apaisement et suscite les craintes des Irakiens qui avaient fondé des espoirs sur la réunion du Caire", a indiqué le Comité dans un communiqué adressé à Amr Moussa. Il a appelé "la Ligue arabe (...) et les Nations unies à prendre les mesures nécessaires" pour empêcher cette opération et à exhorter "les participants à la réunion (du Caire) de respecter leurs engagements pour arrêter l’effusion de sang".

Interrogé sur le retrait des forces étrangères de l’Irak, le ministre a estimé que les troupes irakiennes pourraient commencer à compter sur elles-mêmes à partir de la mi-2006. "Fin 2006, nous n’aurons plus besoin de l’aide des forces de la coalition", a-t-il ajouté. Les responsables américains ont répété ces derniers jours que les troupes des Etats-Unis pourraient se retirer d’Irak lorsque les forces de sécurité locales seraient capables de contrôler le pays seules.

M. Soulagh a annoncé, par ailleurs, sans détails, la capture, samedi 26 novembre 2005, par les garde-frontières de combattants "arabes" qui circulaient à bord de onze voitures à la frontière du pays.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source