retour article original

samedi 22 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (7ème partie) : De janvier 2005 à décembre (...)
ATS, 29 novembre 2005

Etats-Unis : Le directeur de la CIA ne dément pas les prisons secrètes et prétend ignorer si la "suffocation" est une torture


WASHINGTON - Le directeur de la CIA, Porter Goss, n’a pas démenti l’existence de prisons secrètes en diverses parties du monde où seraient détenus des individus suspectés de terrorisme. Il a, par contre, nié que les Etats-Unis aient recours à la torture.


Interviewé par la chaîne ABC sur "la nécessité" de disposer de prisons secrètes dans différentes parties du monde, dont l’Europe de l’est, M. Goss a répondu : "Nous menons une guerre contre le terrorisme, et nous nous en tirons assez bien". Mais il n’a pas offert davantage d’explications, se contentant de dire : "Inévitablement, il y aura des terroristes capturés et inévitablement ils devront être traités selon les règles du droit". A propos de la torture, M. Goss a affirmé que "ce que nous faisons en est loin (...) Nous faisons des débriefings sans avoir recours à la torture, car la torture est contreproductive" a-t-il dit. Mais M. Goss a refusé de se laisser entraîner dans une définition précise des méthodes employées par ses services, notamment celle de la "suffocation", affirmant ignorer si elle pouvait être qualifiée de torture.

En Europe, le groupe socialiste du parlement européen a critiqué vivement les dirigeants européens. "Il est inacceptable que des dirigeants européens ne fassent rien alors que les informations continuent de circuler sur l’existence de ces camps de prisonniers et sur l’utilisation d’aéroports européens pour le transport de prisonniers de la CIA", a indiqué Martin Schulz, président du groupe socialiste au parlement européen. Le président du deuxième groupe (en nombre) du Parlement européen a précisé qu’il chercherait à créer une commission d’enquête s’il n’était pas satisfait de la première enquête. "L’existence de telles prisons constituerait une violation flagrante des droits de l’homme et des critères de l’Union européenne. Toute prison de ce type devrait être fermée immédiatement".

Agence télégraphique suisse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source