retour article original

jeudi 20 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Egypte
Reuters, 30 novembre 2005

Egypte : Nouvelles arrestations de Frères musulmans


Manifestation des Frères musulmans, au Caire, le 13 novembre 2005

LE CAIRE (Reuters) - Près de 600 militants des Frères musulmans ont été arrêtés en Egypte, ces deux derniers jours, a déclaré un porte-parole de la confrérie, à la veille de la dernière phase des élections législatives. Ces deux dernières semaines, la police a interpellé plus de 1600 membres des Frères musulmans mais nombre d’entre eux ont été ensuite relâchés. Le porte-parole avait auparavant annoncé par erreur que 1600 personnes avaient été arrêtées ces deux derniers jours.

Egypte


"Les autorités ont recours à ces arrestations parce que la plupart des moyens utilisés lors des précédentes phases n’ont pas fonctionné", affirme Khaïrat El Chater, haut responsable du mouvement islamiste, sur son site internet. Intimidations, restriction de l’accès aux bureaux de vote aux dépens de leurs sympathisants et fraudes massives, corroborées par les observateurs indépendants, n’ont pas empêché les Frères musulmans de l’emporter dans bien des cas, souligne-t-il. La plupart des arrestations des deux derniers jours ont eu lieu dans le delta du Nil et la province de Dakahlia, où les électeurs sont appelés aux urnes jeudi, a déclaré Mohamed Ossama. Un représentant du ministère de l’Intérieur a dit n’avoir aucune information sur ces arrestations.

Arrestation d’un Frère musulman par des policiers en civil, à Damanhur, le 20 novembre 2005

Le mouvement, toléré en dépit de son interdiction officielle depuis 51 ans, a bouleversé le paysage politique national en multipliant par cinq ses représentants au Parlement. Première force d’opposition, les Frères musulmans se trouvent d’ores et déjà à la tête d’un groupe de 76 élus alors qu’un tiers des 444 sièges reste à pourvoir.

Des partisans des Frères musulmans sont agressés par les hommes de main du gouvernement, à Alexandrie, le 20 novembre 2005

La troisième et dernière phase des élections législatives, qui s’ouvre jeudi 1er décembre pour s’achever le 7 décembre 2005, porte sur 136 circonscriptions. Les candidats de la confrérie, qui se présentent en tant que non inscrits, en brigueront 49. Le Parti national démocrate (PND) au pouvoir conservera, quoi qu’il en soit, une majorité confortable, mais les "Frères" deviendront la force d’opposition parlementaire la plus puissante depuis la fin de la monarchie, en 1952.

Reuters

Un bureau de vote bloqué par des policiers anti-émeute, à Alexandrie, le 26 novembre 2005

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source