retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AFP, 3 décembre 2005

Informations internationales : Les Inuits dénoncent le rôle des Etats-Unis dans le réchauffement de l’Arctique


Un village inuit en 1575

MONTREAL (AFP) - Des Inuits de différents pays ont décidé de saisir l’Organisation des Etats américains (OEA) pour dénoncer le rôle des Etats-Unis dans le réchauffement climatique qui perturbe l’Arctique et leur mode de vie.

Océan arctique


Il s’agit de faire prendre conscience aux Etats-Unis des conséquences du réchauffement de la planète pour les populations vivant au nord du 60e parallèle, a expliqué, vendredi 2 décembre 2005, un de leurs responsables qui a requis l’anonymat, en marge de la conférence de l’ONU sur le changement climatique. L’action contre les Etats-Unis, responsables d’un quart des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la planète, doit être déposée devant la Commission des droits de la personne de l’Organisation des Etats américains. Cette initiative sera discutée, mercredi 7 décembre 2005, à Montréal, pendant la Conférence des Nations Unies, a précisé à l’AFP Paul Crowley, conseiller juridique de la Conférence circumpolaire inuit.

Des Inuits à la chasse, au Groenland

Un peu plus de 150000 Inuits vivent répartis entre l’Alaska, le Canada, le Groënland, la Scandinavie et la Russie, des territoires qui touchent tous l’Arctique, une région qui se réchauffe à un rythme plus rapide que le reste de la planète, selon des experts de l’ONU. Selon l’Évaluation de l’impact des changements climatiques en Arctique (Acia), un document compilant le travail de quelque 250 scientifiques, "les communautés autochtones subissent de graves conséquences économiques et culturelles" en raison de ces changements climatiques.

Des Inuits à la pêche au harpon, sur la banquise, au Groenland

Le réchauffement climatique et la fonte des glaces affecte notamment l’accès des Inuits aux espèces qu’ils chassent traditionnellement, comme le caribou, l’ours polaire ou le phoque. Il rend en outre la chasse plus périlleuse en raison de la minceur des glaces et d’une météo moins prévisible, conclut l’étude. "Les Inuits font actuellement l’expérience de manifestations dramatiques du changement climatique", a déclaré Jose Kusugak, président du regroupement canadien des Inuits, lors d’un point de presse, vendredi 2 décembre 2005. Rappelant qu’il est né dans un igloo du Grand Nord canadien en 1950, il affirme que les Inuits ont connu ces dernières années des changements climatiques, dont ils ignoraient qu’ils sont liés aux émissions de gaz à effet de serre.

Jose Kusugak

Dans un livre lancé vendredi 2 décembre 2005 et intitulé "Unikkaaqatigiit" en langue inuktitut, ou "Histoires partagées" en français, des Inuits de différentes régions du Canada ont mis en commun leur vision des changements climatiques. Le réchauffement de la planète, disent-ils modifie également la culture et l’éducation de la jeune génération en même temps qu’il déboussole les aînés. "Ceux-ci ne peuvent plus enseigner les connaissances traditionnelles sur la chasse, la préparation de la nourriture et ce genre de choses. Les jeunes devront développer leur propre méthode et s’adapter. Imaginez, même les anciens hésitent à donner des conseils sur la température ou sur la direction à prendre", dit M. Kusugak.

Agence France Presse

L’alphabet inuit

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source