retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Gambia
AFP, 13 décembre 2005

Gambia : Le pouvoir n’apprécie pas les journalistes


Vue de Banjul

DAKAR (AFP) - L’organisation de défense de la presse Reporters Sans Frontières (RSF) a annoncé, mardi 13 décembre 2005, avoir été empêchée de se rendre à Banjul pour assister à une conférence internationale sur la liberté de la presse.

Gambia


Cette conférence, organisée jeudi 15 décembre et vendredi 16 décembre 2005, par la Gambia Press Union (GPU), le principal syndicat de journalistes gambien, aura lieu à l’occasion du premier anniversaire de l’assassinat de Deida Hydara, co-fondateur du tri-hebdomadaire gambien "The Point" et correspondant de l’AFP et de Reporters Sans Frontières en Gambie. Deida Hydara, 58 ans, un des doyens de la presse gambienne, a été abattu, dans la nuit du 16 au 17 décembre 2004, à Banjul, par des inconnus, alors qu’il raccompagnait en voiture deux collaboratrices de son journal. L’enquête sur cet assassinat demeure au point mort un an après les faits.

Deida Hydara

"L’obstruction des autorités gambiennes a retardé la délivrance d’un visa au responsable du bureau Afrique de l’organisation jusqu’au 12 décembre dans la soirée, empêchant celui-ci d’entrer comme prévu sur le territoire gambien le lendemain", accuse Reporters Sans Frontières dans un communiqué. L’ONG assure avoir déposé une demande de visa le 24 novembre et n’avoir reçu le feu vert du ministère gambien des Affaires étrangères que le 12 décembre 2005 au soir, alors que les bureaux de l’ambassade à Paris étaient fermés. "Il était donc physiquement impossible de délivrer son visa au représentant de Reporters Sans Frontières avant son embarquement (...) le lendemain matin à 09h00. Face à ce comportement, Reporters Sans Frontières a pris la décision de ne pas se rendre à Banjul", poursuit l’ONG.

Vue de Banjul

Lors de cette conférence, il sera demandé au gouvernement gambien de faire preuve d’une plus "grande diligence pour faire la lumière sur l’assassinat de M. Hydara", avait indiqué Madi Ceesay, le président de la Gambia Press Union. Les participants vont également se rassembler sur le lieu du meurtre, pour une cérémonie de pose de la première pierre d’un monument à la mémoire de M. Hydara. Y participeront des représentants de l’Union des journalistes d’Afrique de l’ouest (UJAO) et d’autres associations du Sénégal, de Guinée, du Ghana, d’Afrique du sud, de Sierra-Leone, du Burkina Faso, du Nigeria et du Mali.

Agence France Presse

Vue du port de Banjul

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source