retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Egypte
AFP, 5 mars 2004

Première victoire du président égyptien contre le projet "Grand Moyen Orient"


ROME (AFP) - Le président égyptien Hosni Moubarak a remporté à Rome une première victoire dans sa campagne contre le projet américain de "Grand Moyen Orient" en amenant les autorités italiennes à refuser toute solution imposée au monde arabe.

Mohammed Hosni Moubarak


Ce projet controversé devrait être de nouveau au coeur de la rencontre, vendredi 5 mars 2004, à l’Elysée, entre M. Moubarak et le président Jacques Chirac.

Jacques Chirac

"Les pays concernés doivent être directement impliqués dans l’élaboration de toute initiative concernant le "Grand Moyen Orient", a affirmé le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi dans un communiqué publié jeudi soir après son entretien avec le président Moubarak.

Silvio Berlusconi

Cette déclaration marque une évolution par rapport aux premières prises de position des autorités italiennes.

Le chef de la diplomatie italienne Franco Frattini avait en effet annoncé mercredi que l’Italie souscrivait à l’initiative américaine.

"L’impulsion doit cependant venir de la région elle-même, car nous devons éviter l’impression que notre initiative soit perçue comme une tentative d’imposition de l’extérieur", avait-il insisté.

Mais entre-temps, la France et l’Allemagne s’étaient démarquées de l’initiative américaine et avaient appelé l’Union européenne à définir une approche "distincte, complémentaire de celle des Etats-Unis".

"Nous devons éviter les pièges d’une approche globale qui ignore les caractéristiques nationales et stigmatise l’islam comme étant incompatible avec la modernité", ont souligné les deux pays.

Ces arguments sont ceux développés par le président égyptien. L’Italie est sa première étape d’une tournée en Europe pour mettre en garde contre les dangers de l’initiative américaine. Il doit se rendre vendredi 5 mars à Paris, puis samedi 6 mars 2004 à Londres.

Tony Blair

"La liberté et la démocratie instantanées peuvent avoir l’effet d’un séisme dans un pays", avertit M. Moubarak, citant pour exemple "la tragédie algérienne" où une victoire électorale du Front Islamique du Salut (FIS) a provoqué une intervention des militaires et déclenché une spirale de violences.

Le projet américain insiste sur la démocratisation, la réforme de l’enseignement pour le soustraire à l’influence des fondamentalistes musulmans, la promotion de la femme considérée comme un des piliers de la modernisation et sur l’ouverture économique.

"Nous ne nous laisserons pas imposer de l’extérieur des formules qui nous poussent vers le naufrage et l’anarchie. Nous connaissons nos pays mieux que quiconque", affirme le président égyptien.

Les minarets de la mosquée Al Azhar, au Caire

Hosni Moubarak a pris la tête de la fronde des pays arabes contre l’idée américaine d’imposer la démocratie dans une zone allant du Maroc à l’Afghanistan.

"Le Moyen Orient élargi est une mosaïque de peuples, de traditions, de mode de vie et d’économies", a-t-il rappelé dans un entretien, accordé vendredi 5 mars, au quotidien la Repubblica.

Le président égyptien se rendra aux Etats-Unis le 12 avril pour rencontrer le président George Bush et lui demander de "donner un contenu à des réformes encore fumeuses", a-t-il précisé.

"Je vais lui expliquer que sans notre implication, l’initiative est vouée à l’échec", a-t-il ajouté.

M. Moubarak ajoute avoir l’intention de demander au président Bush de "préciser les sous-entendus du concept de Grand Moyen Orient".

"Je ne sais pas quels sont ces sous-entendus, mais je sens quelque chose d’étrange. C’est une sensation. Je me trompe peut-être, mais j’ai peut être raison. je ne peux pas en dire plus", a-t-il déclaré.

Agence France Presse

Drapeau de l’Egypte

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source