retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique
Reuters, 12 janvier 2006

Afrique : La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest demande l’annulation de la dette de tous ses membres


Un terrassier au Bénin

NIAMEY (Reuters) - Le président nigérien, Mamadou Tandja, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a appelé le G8 à annuler la dette extérieure de l’ensemble des pays qui la composent. Le président Tandja s’exprimait à l’ouverture, jeudi 12 janvier 2006, à Niamey, du sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest.

Niger


Seuls six des quinze pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest bénéficient de l’annulation de la dette décidée, en juillet 2005, par les puissances du G8. "C’est l’occasion de féliciter nos partenaires au développement pour cette initiative salutaire, avant de les inviter à étendre les mesures à l’ensemble des Etats, tout en allégeant les conditions d’éligibilité", a souligné Mamadou Tandja.

Mamadou Tandja

Evoquant les négociations commerciales multilatérales du "cycle de Doha", menées dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest a insisté sur "la nécessité de trouver une solution durable au dossier agricole en général, et à celui du coton en particulier, qui fait vivre des millions de nos braves paysans". Ce volet agricole est le plus discuté du Programme de Doha pour le développement.

Des agriculteurs dans le sud du Niger, le 1er juillet 2005

Lors de la sixième réunion ministérielle de l’OMC, en décembre 2005, à Hong Kong, les 149 Etats membres de l’organisation se sont mis d’accord sur un accord a minima. Le compromis de Hong Kong porte notamment sur la suppression "progressive", d’ici 2013, des subventions par les pays riches des exportations des produits agricoles. En ce qui concerne le coton, les subventions à l’exportation -mais pas à la production- seront éliminées par les pays développés dès 2006.

Reuters

La récolte du coton, en Côte d’Ivoire

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source