retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 16 jamvier 2006

Proche-Orient : Mahmoud Abbas prêt à travailler avec Ehud Olmert


RAMALLAH (AFP) - Le leader palestinien, Mahmoud Abbas, s’est dit, lundi 16 janvier 2006, prêt à travailler avec le Premier ministre israélien par intérim, Ehud Olmert, et annoncé qu’il n’entendait pas briguer un nouveau mandat à la tête de l’Autorité palestinienne dans trois ans.


Dans une interview accordée aux trois principaux journaux palestiniens, Al-Quds, Al-Ayyam et Al-Hayat Al-Jadida, M. Abbas a en outre affirmé que l’Autorité palestinienne traversait une crise financière aiguë et attendait une aide des riches monarchies du Golfe pour s’en sortir.

A propos de M. Olmert, qui assure l’intérim à la tête du gouvernement depuis l’hospitalisation d’Ariel Sharon, le 4 janvier 2006, M. Abbas a affirmé qu’il le "connaît bien" pour avoir eu affaire à lui dans le passé. "J’ai déjà traité avec lui dans le passé et je le connais bien. Il a ses positions et ses vues mais nous travaillerons avec lui sans idées préconçues", a déclaré le leader palestinien. Il a précisé avoir eu l’occasion de se faire une opinion sur M. Olmert -favori des sondages pour succéder à M. Sharon, lors des élections prévues en mars 2006-, notamment à l’occasion de longues discussions, en novembre 2005, lors du sommet euroméditerranéen, à Barcelone. "Je l’ai rencontré plus d’une fois personnellement lors de tables rondes, mais aussi en tête-à-tête, à Barcelone", a-t-il dit. "Nous avions des chambres voisines et nous nous sommes rencontrés plusieurs fois (...) Nous avons longuement discuté et je sens que nous pouvons traiter avec cet homme", a-t-il estimé.

Concernant son propre avenir, M. Abbas, 70 ans, a affirmé qu’il n’avait pas l’intention de se représenter à la présidence de l’Autorité palestinienne, dans trois ans. "Je vais seulement terminer les trois années restantes. C’est mon opinion et ma position et vous verrez. Je ne me représenterai pas. C’est définitif", a-t-il déclaré. "Le mandat présidentiel est de quatre ans. Je pourrais me représenter, je le sais, mais je peux d’ores et déjà vous dire que cela n’arrivera pas", a déclaré le président palestinien.

M. Abbas a été élu, en janvier 2005, président de l’Autorité palestinienne, pour succéder au défunt leader Yasser Arafat. Il a pris ses fonctions il y a un an, jour pour jour. En dépit de ses promesses répétées, M. Abbas n’a pas réussi à mettre fin au chaos qui règne dans les territoires palestiniens, notamment dans la bande de Gaza, où des groupes armées sévissent en toute impunité.

M. Abbas a affirmé, dans l’interview, avoir ordonné aux services de sécurité de prendre les mesures nécessaires pour prévenir tout incident susceptible de perturber les élections législatives du 25 janvier 2006. "Les services de sécurité ont préparé, depuis près d’un mois, un plan pour protéger les urnes et empêcher les hommes armés de pénétrer dans les bureaux de vote. J’ai donné des instructions claires au service de sécurité : aucun homme armé ne doit s’approcher des urnes, même s’il accompagne un dirigeant", a-t-il dit. "Ceux qui tenteront d’y entrer par la force seront repoussés par la force", a-t-il ajouté.

M. Abbas a enfin affirmé que les finances de l’Autorité palestinienne étaient dans le rouge et qu’il avait reçu des promesses d’aide, lors d’une tournée qu’il a récemment effectuée dans les pays du Golfe. "Nous traversons une crise financière qui nous étrangle. Le chômage en est à l’origine, car lorsque nous donnons des emplois publics à ces chômeurs, la masse salariale (de l’Autorité palestinienne) augmente. Alors, ils (les pays donateurs) cessent leur assistance", a-t-il dit. Les pays donateurs lient en effet leur aide à des réformes structurelles de l’Autorité palestinienne, notamment le dégraissage de la fonction publique. "Lors de la tournée que j’ai effectuée en Arabie saoudite, aux Emirats, au Qatar et au Bahreïn, ils ont tous promis de nous aider. A présent nous attendons", a-t-il dit.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source