retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption L’affaire "Pétrole contre nourriture"
AFP, 19 janvier 2006

Corruption : Le volet australien de l’Affaire pétrole contre nourriture


Des blindés australiens à Bagdad, le 25 octobre 2004

Le gouvernement conservateur australien était au centre d’accusations, jeudi 19 janvier 2006, sur son éventuelle implication dans le scandale de corruption du programme des Nations Unies "pétrole contre nourriture" en Irak.

Australia


"Je n’ai rien à cacher" sur le dossier qui fait l’objet d’une enquête officielle, affirme le ministre des Affaires étrangères, Alexander Downer, dans une lettre publiée dans le quotidien The Australian. Le chef de la diplomatie précise qu’il a recommandé au ministère des Affaires étrangères et du Commerce de coopérer pleinement avec la commission d’enquête nationale présidée par un ancien juge et chargée de décider d’un éventuel renvoi du dossier en justice. Vétéran du gouvernement Howard, Alexander Downer a indiqué, dans son courrier, qu’il "fallait laisser la commission tirer ses conclusions avant de lancer des affirmations hystériques dans les médias". Les ministres rencontraient régulièrement les dirigeants d’AWB pour discuter de leurs exportations, y compris en Irak, et M. Lindberg a dit devant cette commission que "nos discussions ne portaient pas spécifiquement sur chacun des contrats", a indiqué M. Downer.

Alexander Downer

Cette lettre intervient en réponse à des témoignages devant la commission sur les importants pots-de-vin qui auraient été versés par l’exportateur de blé australien AWB au gouvernement de Saddam Hussein. Le directeur général d’AWB, Andrew Lindberg, a affirmé devant cette commission qu’il avait discuté de ses contrats d’exportation de blé en Irak avec M. Downer en de "nombreuses occasions". Jeudi 19 janvier 2006, pressé par un feu nourri de questions, le responsable a ajouté que le groupe céréalier avait trompé les Nations Unies en gonflant le prix de son blé, afin de pouvoir verser des pots de vin à Saddam Hussein, selon l’agence australienne AAP. AWB, plus grand fournisseur humanitaire du programme pétrole contre nourriture, fait partie des quelque 2200 sociétés qui ont été citées par le rapport Volker des Nations Unies pour avoir versé des pots-de-vin au gouvernement de Saddam Hussein. "Il est évident que, après seulement trois jours d’auditions, un scandale de première classe est en train de se révéler devant la commission d’enquête", écrit Mike Steketee, chroniqueur respecté du journal The Australian, estimant que le gouvernement avait au moins eu connaissance des accusations contre AWB.

Andrew Lindberg

L’opposition travailliste a immédiatement exigé que le gouvernement du Premier ministre conservateur, John Howard, à l’origine de l’engagement en Irak de l’Australie, rembourse à l’ONU les sommes en question et limoge Andrew Lindberg.

Agence France Presse

John Howard

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source