retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Suisse L’affaire Léonard Favre
ATS, 2 février 2006

Corruption : Arrestation d’un escroc politicard suisse

Suivi d’un commentaire


Vue de Sion

SION (ATS) Une seconde procédure pénale a été ouverte en Valais contre l’ancien conseiller stratégique du Département vaudois de l’économie, Léonard Favre. Soupçonné d’avoir détourné plusieurs centaines de milliers de francs, M. Favre a été incarcéré à Sion.

Suisse


M. Favre est poursuivi pour faux dans les titres et escroquerie, selon Philippe Loretan, avocat du club à voile du Valais. Celui-ci précise que l’ancien conseiller de la ministre vaudoise, Jacqueline Maurer, est soupçonné d’avoir puisé quelque 370000 francs suisses dans la caisse du club pour ses besoins personnels. "Léonard Favre se trouve en détention préventive à Sion depuis lundi" 30 janvier 2006, a aussi indiqué M. Loretan, confirmant une information du "Nouvelliste" et du "24 Heures".

Jacqueline Maurer

La première dénonciation pénale contre Léonard Favre avait été révélée à la fin octobre 2005. Elle portait sur la vente, en 2004, d’un planeur appartenant à un membre défunt du club de vol à voile à un prix très inférieur à sa valeur réelle. Pour fixer ce prix, M. Favre aurait établi une fausse expertise et empoché le produit de la vente. L’enquête alors ouverte pour faux, usage de faux et escroquerie par le juge a débouché sur des faits plus graves qui l’ont amené à transférer le dossier au juge d’instruction cantonal. Ce dernier est le seul à même d’instruire les crimes économiques portant sur des montants importants. Mercredi 1er février 2006, le Conseil d’Etat [exécutif du canton] vaudois avait annoncé la démission de Léonard Favre avec effet immédiat. Se refusant à tout commentaire, le gouvernement précisait simplement que l’intéressé avait démissionné "compte tenu des éléments du dossier actuellement instruit par la justice valaisanne".

Léonard Favre

Ancien proche conseiller de Pascal Couchepin [ministre de la confédération], Léonard Favre a également dirigé la promotion économique valaisanne. Avant d’être engagé par l’Etat du Vaud, il avait brièvement assumé une fonction de direction au sein du Groupe Mutuel d’assurance.

Agence télégraphique suisse

Pascal Couchepin

Commentaire

Léonard Favre aurait mieux fait de commettre ses escroqueries dans le canton de Genève. Au sein du milieu politique genevois, il se serait senti comme un poisson dans l’eau. A Genève, non seulement Léonard Favre était assuré de la complaisance de la magistrature genevoise, mais les plaignants auraient été condamnés pour "diffamation".

Frank BRUNNER

Vue du Palais de Justice de Genève

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source