retour article original

jeudi 22 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
Reuters, 8 février 2006

Proche Orient : La conception israélienne de "la paix"


JERUSALEM (Reuters) - Ehud Olmert, Premier ministre israélien par intérim, a évoqué les colonies qu’il entendait conserver dans le cadre d’un accord de paix définitif avec l’Autorité palestinienne. Les deux plus importantes, Maale Adumim et Ariel, sont du nombre, ainsi que Gush Etzion, au sud de Jérusalem. Le chef du gouvernement a par ailleurs affirmé qu’Israël ne céderait pas la vallée du Jourdain, qui marque la limite Est de la Cisjordanie, ajoutant que certaines implantations devraient être consolidées, tandis que d’autres seront démantelées.


"Nous allons nous séparer de l’essentiel de la population palestinienne" qui vit en Cisjordanie, a-t-il déclaré dans un entretien accordé à la deuxième chaîne de télévision, réitérant une position affichée avant même son arrivée aux affaires, début janvier, lorsqu’Ariel Sharon a subi son accident vasculaire. "Cela nous contraint de nous séparer de territoires où Israël est présent aujourd’hui. Nous allons rassembler les blocs de colonies centraux. "La direction est claire : nous avons l’intention de nous séparer des Palestiniens (de Cisjordanie). Nous avons l’intention de fixer les frontières définitives de l’Etat d’Israël", a poursuivi Olmert, qui fait figure de favori pour les élections du 28 mars 2006. "Nous allons protéger une Jérusalem unifiée et les blocs de colonies centraux", a insisté Olmert. "Maale Adumim fait partie d’Israël, Gush Etzion fait partie d’Israël, Ariel fera partie de l’Etat d’Israël", a-t-il martelé. et d’ajouter : "Les futures frontières ne seront pas là où se trouve l’Etat d’Israël aujourd’hui". Passant en revue la "barrière de sécurité" dont les autorités israéliennes ont entrepris la construction en Cisjordanie, le chef du gouvernement avait auparavant réitéré son souhait de la voir achevée "aussi vite que possible". L’ouvrage, édifié officiellement pour protéger les Israéliens des attentats suicide, a été condamné par la communauté internationale. Les Palestiniens y voient un moyen d’annexer définitivement une partie de leur territoire.

Réagissant à ses déclarations, Ghassan Al-Khatib, ministre palestinien de la Planification, a estimé que le gouvernement israélien ne pourrait assurer le succès du processus de paix "qu’en rompant avec l’unilatéralisme et la politique d’expansion des colonies de Sharon".

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source