retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 8 février 2006

Proche Orient : Kofi Annan dénonce la campagne d’assassinats israélienne

Suivi d’un commentaire


Le secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, a exprimé, mardi 7 février 2006, sa préoccupation, après la vague récente d’assassinats ciblées par Israël, à Gaza et en Cisjordanie, tout en condamnant les attaques à la roquette perpétrées contre l’Etat juif, selon son porte-parole.


"Le secrétaire général a noté avec préoccupation qu’aux cours des derniers jours Israël a effectué plusieurs assassinats ciblés à Gaza et en Cisjordanie, a déclaré le porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué. "Tout en reconnaissant le droit d’Israël à défendre ses citoyens", il souligne que "les liquidations ciblées font courir de graves dangers à des passants innocents et sont assimilables à des exécutions sans procès", ajoute le texte. M. Annan a aussi noté avec inquiétude "les attaques répétées à la roquette contre Israël, à partir de la bande de Gaza", et souligné la nécessité pour toutes les parties "de respecter la loi humanitaire internationale et de s’abstenir d’actes qui puissent mener à une escalade de la violence".

Deux résistants palestiniens ont trouvé la mort, mardi 7 février, dans un raid aérien d’Israël, à Gaza, et un chef du Jihad islamique a été abattu par l’armée, à Naplouse, en Cisjordanie, portant à onze le nombre des tués dans ces assassinats ciblés depuis samedi 4 février. Un porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que le raid de mardi visait "des terroristes" qui "voulaient tirer des roquettes Qassam contre Israël". C’est la plus grave vague de violence depuis le triomphe du mouvement islamiste Hamas aux élections palestiniennes le 25 janvier 2006.

Agence France Presse

Commentaire

On constate que le gouvernement israélien assimile abusivement un tir de roquette à "un acte terroriste", alors qu’il s’agit d’un acte de guerre, au même titre que les bombardements israéliens sur la bande de Gaza. Si on admet la définition israélienne du "terrorisme", n’importe quel soldat israélien est un terroriste qu’on peut assassiner en toute bonne conscience.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source