retour article original

mardi 22 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 8 février 2006

Proche Orient : Le Hamas envisage une "longue" trêve avec Israël, en cas de retour aux frontières de 1967

Suivi d’un commentaire


LONDRES (AFP) - Le Hamas pourrait accorder une "trêve de longue durée" à Israël en cas de retour aux frontières de 1967 et "reconnaissance des droits" palestiniens, a affirmé, mercredi 8 février 2006, le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal.


"Nous disons maintenant que si Israël se retire derrière les frontières de 1967 (date de la guerre des Six Jours, ndlr), il pourrait y avoir la paix et la sécurité dans la région et des accords entre les parties, jusqu’à ce que la communauté internationale trouve un moyen de résoudre les problèmes de tous", a déclaré à la BBC M. Mechaal, depuis son exil de Damas. "La trêve serait de longue durée" a-t-il déclaré, ajoutant toutefois qu’elle serait limitée dans le temps, "parce qu’il y a une réalité palestinienne que doit traiter la communauté internationale". Israël, a expliqué M. Mechaal, doit aussi "reconnaître les droits des Palestiniens, avec le droit au retour de la diaspora sur sa terre et à Jerusalem-Est", ainsi que "démanteler les colonies".

Le moratoire est "une position que le Hamas pourrait prendre, mais pas maintenant, seulement après qu’Israël aurait reconnu les droits des Palestiniens (et) montré et confirmé sa volonté de se retirer derrière la frontière de 1967", a encore expliqué le responsable. Khaled Mechaal a identifié "ce que fait le Hamas avec ce qu’ont fait les Britanniques et les Français quand ils ont combattu les nazis". Ses propos à la BBC étaient traduits en anglais de l’arabe.

L’Union européenne et les Etats-Unis considèrent le Hamas parmi les organisations terroristes. Après la victoire du groupe extrémiste aux élections législatives de janvier 2006, ils ont conditionné la poursuite de leur aide à l’Autorité palestinienne à l’abandon de la violence par le Hamas et à la reconnaissance du droit à l’existence d’Israël.

Agence France Presse

Commentaire

Si on a bien compris, le Hamas, en échange d’un retour d’Israël aux frontières de 1967 et le retour d’exil des Palestiniens, propose la fin des hostilités. Les questions secondaires -partage de l’eau, etc...- seraient réglées au moyen d’une conférence internationale, par exemple sous l’égide des Nations Unies. En d’autres termes, c’est la paix en échange du retour à la situation de 1967, avant l’annexion de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est et de la bande de Gaza par Israël.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source