retour article original

dimanche 23 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (3ème partie) : Mars 2004
AFP, 9 mars 2004

Proche-Orient : Onze ans après Oslo, Ahmed Qoreï espère relancer le dialogue


OSLO (AFP) - Le Premier ministre palestinien Ahmad Qoreï espère rencontrer "sous peu" son homologue israélien Ariel Sharon, a-t-il dit mardi à Oslo, espérant ainsi relancer les pourparlers israélo-palestiniens initiés dans cette même ville il y a onze ans.


"Nous ne sommes pas contre la rencontre. Nous sommes pour la rencontre", a déclaré M. Qoreï en réponse à une question sur une possible prochaine entrevue avec M. Sharon qu’il n’a encore jamais rencontré depuis sa prise de fonctions en 2003.

Les chefs de cabinet des deux Premiers ministres doivent se réunir une nouvelle fois la semaine prochaine, a-t-il dit. "Si cette rencontre préparatoire se déroule bien", une entrevue entre M. Sharon et lui-même pourrait avoir lieu "sous peu", a-t-il précisé. Des entretiens entre les deux chefs de gouvernement permettraient de remettre sur les rails le processus de paix israélo-palestinien secrètement initié dans la capitale norvégienne en 1993.

Ces pourparlers, auxquels M. Qoreï avait lui-même participé, avaient débouché sur les accords d’Oslo, aujourd’hui largement obsolètes. "L’accord d’Oslo est toujours en bonne santé", a toutefois estimé le Premier ministre palestinien.

"Nous sommes toujours liés et, qu’il le veuille ou non, le gouvernement israélien est toujours lié par l’accord d’Oslo malgré toutes les violations (...) du côté israélien", a-t-il ajouté, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre norvégien Kjell Magne Bondevik.

Onze ans après la signature de cet accord qui a valu, en 1994, le prix Nobel de la paix au Premier ministre israélien d’alors Yitzhak Rabin, à son ministre des Affaires étrangères Shimon Peres, ainsi qu’au président palestinien Yasser Arafat, les violences se poursuivent au Proche-Orient.

Mardi 9 mars 2004, une mère de famille palestinienne a été tuée par des tirs de l’armée israélienne lors d’une incursion en Cisjordanie, deux jours après une autre incursion israélienne dans la bande de Gaza qui a fait 14 morts côté palestinien.

Malgré cela, M. Qoreï s’est dit confiant dans le respect du calendrier fixé par la feuille de route, qui prévoit l’instauration d’un Etat palestinien l’an prochain. "Si vous me demandez si nous voulons avoir en 2005 un accord (de paix, ndlr) permanent et un Etat, je dirais oui, nous le voulons. Est-ce possible ? Oui, je pense que c’est possible si les Israéliens entament une négociation très sérieuse", a-t-il souligné.

Mais, a-t-il précisé, "s’ils continuent de confisquer les territoires palestiniens en construisant le mur et, je n’ai pas peur de le dire, à piller les territoires palestiniens (...), les Israéliens vont tuer la solution des deux Etats", a-t-il ajouté.

M. Bondevik a, de son côté, renouvelé l’opposition du gouvernement norvégien à la construction par Israël d’une ligne de démarcation empiétant sur les territoires palestiniens. "La construction d’une barrière sur la terre palestinienne en dehors des frontières israéliennes dessinées en 1967 est illégale", a-t-il déclaré, tout en se disant "préoccupé" par "les liens" entre le Fatah de Yasser Arafat et les Brigades des martyrs d’al-Aqsa, qui tentent de perpétrer des attentats contre Israël.

Faisant de nouveau un appel du coude à la communauté internationale après des propos similaires la veille à Londres, M. Qoreï a par ailleurs enjoint le quartette (Union européenne, Nations unies, Etats-Unis et Russie) à "prendre ses responsabilités" et à "contrôler la situation sur le terrain". "J’espère qu’ils réactiveront la feuille de route et qu’ils la mettront sur les rails. C’est dans leurs mains", a-t-il affirmé.

Après une intervention à l’Institut Nobel d’Oslo, mercredi 10 mars 2004, le chef du gouvernement palestinien doit se rendre en France, où il sera reçu par le président Jacques Chirac et le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source