retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Bulgarie
AFP, 19 février 2006

La Bulgarie s’attaque à la corruption


Vue de Sofia

SOFIA (AFP) - De hauts responsables, accusés de malversations et de prévarication, commencent à être mis en détention préventive, en Bulgarie, alors que l’Union européenne exige de Sofia un combat sans faiblesse contre la corruption pour entrer, en 2007, dans l’Union européenne.

Bulgarie


Un ancien grand mufti a été inculpé de détournement de fonds et est détenu depuis mercredi 15 février 2006. Pour sa défense, le responsable religieux affirme avoir voulu empêcher que l’actuel grand mufti ne se s’approprie ces sommes.

Vue de Sofia

"Des organisations humanitaires et religieuses profitent de leur statut pour revendre à des prix "compétitifs" des produits arrivés dans le pays au titre de l’aide humanitaire et affranchis de droits de douane", a expliqué un ex-directeur des douanes, Emil Dimitrov, à la télévision bTV. Début février 2006, le président de la Croix rouge avait été mis en examen pour un détournement "à grande échelle" d’argent collecté pour les indigents, ce qu’il nie.

Vue de Sofia

Dans la magistrature, quatre procureurs ont demandé le limogeage, pour corruption, du président de la Cour de cassation, Ivan Grigorov, en se reférant à des rapports policiers qu’ils ont qualifiés de "très concrets". Qualifiant ces accusations d’"absurdes", le premier magistrat du pays a remis à la presse, qui l’a publié, un certificat médical apparemment falsifié établissant que l’un de ses détracteurs, le procureur général Nikola Filtchev, était atteint de "paranoïa avec manifestations cycliques d’agression".

Nikola Filchev

Ces arrestations et ces échanges d’accusations publiques surviennent alors que la Commission européenne doit publier, d’ici trois mois, un rapport crucial devant dire si la Bulgarie et la Roumanie voisine sont prêtes à entrer comme prévu, au 1er janvier 2007, dans l’Union européenne. Bruxelles exige pour cela que Sofia réforme son système judiciaire, jugé corrompu et inefficace. Début janvier 2006, le parlement avait amendé à cette fin la Constitution, peu après avoir adopté un nouveau Code de procédure pénale. Le commissaire européen à l’Elargissement, Olli Rehn, a exigé, récemment, "de nouveaux efforts" de Sofia pour la réforme du système judicaire et la lutte contre la corruption et la criminalité organisée. "Il est temps de convertir les plans d’action en actions concrètes et en résultats sur le terrain, notamment en ce qui concerne la corruption au haut niveau", avait-il souligné fin janvier 2006.

Olli Rehn

La police de Sofia a parallèlement mis provisoirement fin à une série d’assassinats dans les lieux publics dont le dernier, commis en octobre 2005, avait eu pour cible le directeur d’une banque et d’une compagnie d’assurances, Emil Kulev. "Une partie des chefs de bande du monde criminel ont été arrêtés", a affirmé le directeur de la police de la capitale, Roumen Stoïanov. Depuis l’assassinat de M. Kulev, la police a lancé tous azimuts une vague d’arrestations dans les milieux criminels. Non sans bavure : en novembre 2005, un homme d’affaires soupçonné de trafic de drogues est mort dans un commissariat, lors d’un interrogatoire.

Vue de Sofia

En visite aux Etats-Unis, le ministre bulgare de l’Intérieur, Roumen Petkov, a déclaré, vendredi 17 février 2006, que Washington "appréciait la volonté du gouvernement" bulgare à combattre la criminalité. "Ce n’est qu’un début", a-t-il encore souligné.

Agence France Presse

Vue de Sofia

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source