retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 21 février 2006

Proche Orient : Le Hamas vient chercher un soutien en Iran


TEHERAN (AFP) - Le chef politique du mouvement islamiste palestinien Hamas, Khaled Mechaal, se trouvait, mardi 21 février 2006, à Téhéran, où il a réclamé un soutien pour l’Autorité palestinienne, dont les finances sont menacées par la décision d’Israël de geler des transferts de fonds.


La victoire du mouvement islamiste aux élections palestiniennes du 25 janvier 2006, a été saluée par l’Iran, qui a fourni ces dernières années aux groupes islamistes palestiniens, et en particulier au Hamas, une aide, officiellement uniquement morale. "Nous avons demandé le soutien et l’aide de la République islamique au peuple palestinien, comme nous l’avons fait dans nos voyages dans d’autres pays musulmans", a déclaré Khaled Mechaal, arrivé, dimanche 19 février 2006, en Iran. M. Mechaal, qui s’exprimait lors d’une conférence de presse commune avec le chef de la diplomatie iranienne, Manouchehr Mottaki, a minimisé l’impact de la décision israélienne de geler des fonds dus à l’Autorité palestinienne, tout en la jugeant "injuste". "Nous aurons certains problèmes (...) mais nous pouvons les compenser avec le soutien du monde arabe et islamique", a assuré M. Mechaal.

Le Guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a proposé, lundi 20 février 2006, que tous les musulmans du monde apportent une aide financière annuelle aux Palestiniens, lors d’un entretien avec Khaled Mechaal. "Il faut élaborer un plan pour que tous les musulmans puissent apporter (...) une aide annuelle financière aux Palestiniens", a dit M. Khamenei, cité par la télévision d’Etat. Cette aide "créera un lien important entre les musulmans et la cause palestinienne et aura un impact important dans le monde", a ajouté le numéro un iranien.

Pour sa part, le chef de la diplomatie iranienne a affirmé que Téhéran soutenait "une proposition du Premier ministre de Malaisie (Abdullah Ahmad Badawi) pour une décision de l’Organisation de la conférence islamique (réunissant les pays musulmans) afin d’aider le gouvernement et le peuple palestinien".

Le chef du bureau politique du Hamas a rejeté par ailleurs toute négociation avec les Israéliens en affirmant qu’elle représentait "une perte de temps" à ce stade. "La direction israélienne se cantonne dans des actes unilatéraux pour assurer les intérêts sécuritaires d’Israël, sans tenir compte des intérêts des Palestiniens. Par conséquent, négocier avec Israël sur cette base est une perte de temps", a dit M. Mechaal. "Israël doit d’abord reconnaître nos droits et accepter de se retirer des territoires palestiniens et ensuite nous prendrons une décision sur des négociations", a-t-il poursuivi. "Nous ne reconnaissons à aucun prix l’existence d’Israël", a-t-il insisté un peu plus tard, devant des centaines d’étudiants à l’université de Téhéran. "Israël n’a pas d’autres choix que le retrait des territoires occupés (...) L’arrivée au pouvoir du Hamas ne signifie pas la fin de la résistance qui est notre stratégie".

Lundi 20 février 2006, l’ayatollah Ali Khamenei avait soutenu la position du Hamas qui "refuse de reconnaître l’Etat d’Israël et de mener des discussions avec les Israéliens, exige le retour des réfugiés palestiniens et réclame que Jérusalem soit la capitale de la Palestine". "Le respect de ces lignes rouges est la seule voie pouvant mener à la victoire", avait-il estimé.

Interrogé à propos de la réaction du Hamas en cas d’attaques israéliennes contre les sites nucléaires iranien, M. Mechaal a déclaré : "Nous prierons pour vous. N’ayez crainte. L’Iran a la capacité de se défendre. Sachez que la communauté islamique constitue un seul corps face aux ennemis". En décembre 2005, lors d’une précédente visite à Téhéran, il avait déclaré que son mouvement riposterait contre Israël en cas d’attaque contre l’Iran. "Le peuple palestinien se souvient toujours de la phrase de l’imam Khomeiny (fondateur de la République islamique, ndlr) qui avait déclaré qu’Israël est une tumeur qui doit disparaître", a encore ajouté, mardi 21 février 2006, M. Mechaal.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source