retour article original

mardi 28 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 4 mars 2006

Proche Orient : Un Américain dénonce les tortures subies en Israël


Un citoyen américain détenu pendant cinq ans en Israël a accusé, vendredi 3 mars 2006, l’armée de l’Etat Hébreu de lui avoir arraché par la torture des déclarations et mis en cause ses méthodes d’interrogatoire, devant un tribunal de Chicago.


Les avocats de Muhammed Salah, détenu en Israël après avoir été accusé d’avoir fourni du matériel et de l’argent au mouvement Hamas, ont demandé, vendredi 3 mars, que les déclarations faites par leur client auprès des Israéliens soient annulées car elles ont été obtenues par la torture et ne sont pas considérées comme recevables dans le cadre de la loi américaine. Son procès doit avoir lieu en octobre 2006. "Ce qui lui est arrivé était choquant", a indiqué son avocat, Michael Deutsch, devant la cour, racontant les coups, les harcèlements sexuels, les privations de sommeil et autres pressions psychologiques subis par son client. Muhammed Salah a raconté, devant la cour, les humiliations subies et les rires des soldats israéliens quand il a demandé à être assisté par un avocat qu’il n’a rencontré que 13 jours après son arrestation. "Nous sommes en train de parler de la privation de droits constitutionnels", a expliqué Michael Deutsche devant la Cour, ajoutant que Muhammed Salah a été interrogé pendant 53 jours avant d’être formellement inculpé.

L’accusation a répondu que même si un grand nombre "de pratiques historiques" des forces israéliennes "ne correspondent pas aux concepts légaux", Muhammed Salah n’avait pas été torturé et que ses déclarations avaient été volontaires. Les procureurs ont qualifié Muhammed Salah de menteur et ont indiqué qu’ils feraient comparaître des Israéliens comme témoins pour prouver que Muhammed Salah n’a jamais été torturé.

Muhammed Salah a passé près de 5 ans dans un prison israélienne, dans les années 1990, après avoir admis avoir commis des crimes au nom du Hamas. Après sa libération et son retour aux Etats-Unis, il a été arrêté, en août 2004, pour avoir organisé des opérations pour fournir du matériel aux terroristes avec l’aide d’un autre citoyen américain et d’un responsable du Hamas refugié en Syrie. Les audiences préliminaires doivent durer deux semaines. Une décision judiciaire pour déterminer si les déclarations sont recevables ou non n’est pas attendue avant avril 2006.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source