retour article original

dimanche 30 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AP, 7 mars 2006

Proche Orient : Le gouvernement israélien se glorifie de sa politique d’assassinats et d’attentats

Suivi d’un commentaire


JERUSALEM (AP) - Le ministre israélien de la Défense, Shaul Mofaz, a averti, mardi 7 mars 2006, qu’Ismaïl Haniyeh, le Premier ministre désigné du Hamas, n’est pas à l’abri d’un assassinat israélien.


Le mouvement de la résistance islamique, qui a juré la destruction de l’Etat hébreu, a remporté une victoire massive aux élections législatives palestiniennes, en janvier 2006, et a entamé le processus de formation du gouvernement. Le Hamas a rejeté les appels internationaux au renoncement à la violence et à son idéologie anti-israélienne, mais a décidé de maintenir un moratoire en vigueur depuis un an sur les attentats-suicide.

Lundi 6 mars 2006, deux militants du Jihad islamique et trois passants palestiniens ont été tués dans une attentat israélien, à Gaza. Deux des victimes étaient des enfants. Interrogé par la radio de l’armée israélienne, Shaul Mofaz a souligné que la politique d’assassinats avait prouvé son efficacité et qu’elle serait poursuivie. "Son efficacité ne fait aucun doute. Regardez ce qui se passait quand le Hamas a lancé pendant des années une campagne sans restriction d’attentats-suicide contre nous. Quand nous avons commencé nos attaques ciblées, la situation a changé", a fait remarquer Shaul Mofaz, avant d’ajouter avec insistance : "Nous continuerons nos attaques ciblées au même rythme et personne n’est à l’abri". Interrogé pour savoir si le Premier ministre désigné, Ismaïl Haniyeh, pourrait être une cible, si le Hamas reprenait ses attentats contre Israël, Shaul Mofaz a répondu : "Si le Hamas, une organisation terroriste qui ne reconnaît aucun accord avec nous et qui n’entend pas renoncer à la violence, nous défie en tant qu’organisation terroriste, alors personne ne sera à l’abri. Pas uniquement Ismaïl Haniyeh. Personne ne sera à l’abri".

Peu après, Salah Al-Bardawil, un porte-parole du Hamas, a dénoncé les propos du ministre israélien de la Défense. "Cette déclaration, ainsi que les pratiques israéliennes sur le terrain, reflètent le caractère sanglant, inhumain et incendiaire de l’ennemi sioniste", a estimé Salah Al-Bardawil. "Nous ne cherchons pas à obtenir l’immunité ou la grâce d’Israël. Nous sommes dans une confrontation. La partie la plus résolue est la partie qui survivra".

Associated Press

Commentaire

Chacun peut constater que les agissements du gouvernement israélien ne se distinguent en rien de ceux d’une organisation terroriste, malgré le recours des médias à des euphémismes complaisants tels que "liquidations ciblées" ou "attaques ciblées" quand il faudrait écrire assassinats et attentats. Il faut être d’une remarquable malhonnêteté intellectuelle pour nier qu’Israël soit un Etat terroriste.

De surcroît, on constate que les membres du gouvernement israélien raisonnent comme des terroristes, car ils comptent sur le terrorisme pour "se faire respecter". Chacun d’eux considère avoir un droit de vie ou de mort sur n’importe quel Palestinien. Leurs méthodes étant méprisables, au lieu de gagner le respect espéré, ils se rendent de plus en plus odieux, s’enfoncent dans le mépris, et ne parviennent qu’à susciter la haine.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source