retour article original

lundi 21 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
Reuters, 14 mars 2006

Proche Orient : Mahmoud Abbas abrège sa visite en Europe après l’attaque israélienne de la prison de Jericho


STRASBOURG (Reuters) - Le président palestinien, Mahmoud Abbas, a décidé d’abréger sa tournée européenne, après l’assaut donné par l’armée israélienne à la prison de Jéricho (Cisjordanie), confirme, mardi 14 mars 2006 au soir, l’un de ses conseillers.


"Le président rentre ce soir", a déclaré Nabil Abou Rdainah à des journalistes, dans le hall de l’hôtel Hilton de Strasbourg, où logeait le président palestinien. "La situation est très difficile, très grave", a dit Nabil Abou Rdainah. "Israël a violé l’accord. Israël a commis un crime. Nous condamnons cette action et demandons instamment aux Européens, au quartet (international) et aux Etats-Unis de faire tout leur possible pour garder en vie les personnes enlevées dans les prisons". Pour Nabil Abou Rdainah, cet épisode "aura des conséquences négatives" sur "la trêve, les négociations et nos relations avec les autorités israéliennes dans les semaines à venir". Evoquant la victoire du Hamas aux dernières élections législatives, il a émis le souhait que les Européens continuent de soutenir le peuple palestinien "et ne le punissent pas d’avoir organisé des élections honnêtes et démocratiques".

Le négociateur palestinien Saëb Erekat avait déclaré, plus tôt, que le président Abbas allait rentrer chez lui pour suivre les développements de la situation, après l’arrestation du chef de l’aile militaire du Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), Ahmed Saadate.

Plusieurs étrangers, dont quatre Français, ont été enlevés au cours de la journée dans les territoires palestiniens en réponse au siège de la prison de Jéricho. Deux Françaises de l’organisation Médecins du Monde ont été relâchées dans la soirée.

Mahmoud Abbas a eu des entretiens, mardi 14 mars au soir, à Strasbourg, avec la commissaire européenne aux Affaires étrangères, Benita Ferrero Waldner, et avec le président du Parlement européen, Josep Borrell, qu’il devait initialement rencontrer mercredi 15 mars 2006. Mahmoud Abbas a quitté l’hôtel en direction de l’aéroport, peu avant 22h00 locales. Benita Ferrero Waldner a mis en garde les Palestiniens, affirmant que l’aide européenne serait affectée si les intérêts de l’Union européenne étaient attaqués et ses ressortissants enlevés. "Si cela continuait, il y aurait bien sûr une rupture de notre aide et les premiers à en pâtir seraient les Palestiniens eux-mêmes", a-t-elle déclaré à Reuters après son entretien avec Abbas. L’Union européenne fournit chaque année 500 millions d’euros d’aide aux Palestiniens.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source