retour article original

mercredi 28 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (3ème partie) : Mars 2004
© SDA-ATS News Service, 11 mars 2004

Haïti : manifestation de partisans de Jean-Bertrand Aristide à Port-au-Prince. Le premier ministre Gérard Latortue reçu par le président Boniface Alexandre


Le palais présidentiel, à Port-au-Prince, le 10 mars 2004

PORT-AU-PRINCE - En Haïti, plus d’un millier de partisans de Jean-Bertrand Aristide ont manifesté à Port-au-Prince, le 11 mars 2004, pour réclamer le retour du président déchu.

Le nouveau premier ministre Gérard Latortue a rencontré le président par intérim Boniface Alexandre.

Port-au-Prince, le 11 mars 2004. On aimerait savoir combien d’argent a été distribué aux manifestants pro-Aristide en même temps que les jolis parapluies à l’effigie de Sa Sainteté...

Les militants du parti Lavalas manifestent pour le retour de Jean-Bertrand Aristide, à Port-au-Prince, le 11 mars 2004


"Aristide doit revenir", ont scandé les manifestants, ou encore "Arrêtez Jim Foley pour enlèvement", en référence à l’ambassadeur américain qu’ils accusent d’avoir organisé le départ précipité de l’ex-président le 29 février, ou enfin "Bush terroriste".

Représentation en plein air de la troupe du théâtre des marionnettes du parti Lavalas, dans son petit numéro du "grand chagrin", à Port-au-Prince, le 11 mars 2004. Non seulement les acteurs sont mauvais, mais leur répertoire est des plus limités : quand ils n’assassinent pas le public, ils brûlent des pneus...

N’oubliez pas de voter pour le parti Lavalas...

La manifestation a été dispersée par la police à l’aide de gaz lacrymogènes.

La police haïtienne tire des grenades lacrymogènes sur les membres du Aristide’s fan club, à Port-au-Prince, le 11 mars 2004

Gérard Latortue s’est quant à lui entretenu pour la première fois, jeudi 11 mars 2004, au Palais national avec le président par intérim Boniface Alexandre. "Nous sommes sur la même ligne", a déclaré à l’issue de l’entretien le président Alexandre.

Boniface Alexandre

M. Latortue doit former, d’ici samedi 13 mars 2004, un gouvernement d’union nationale qui dirigera le pays pour une longue période de transition d’un an et demi à deux ans, avant que puissent être organisées des élections législatives.

Gérard Latortue

Les Etats-Unis vont eux prendre au début de la semaine prochaine le commandement de la force multinationale intérimaire chargée de rétablir le calme à Haïti, a-t-on appris de source militaire française à Paris.

Entre 800 and 1000 soldats français participeront à cette force multinationale, qui comprendra, outre des Américains et des Français, des Canadiens et des Chiliens. Au total, elle devrait être composée de moins de 5000 hommes.

La mission de cette force intérimaire, approuvée par l’ONU, est prévue pour durer trois mois. Une force onusienne de maintien de la paix prendra ensuite la relève, pour une mission à plus long terme, avec la police haïtienne, afin de l’aider à confisquer des armes.

© SDA-ATS News Service

Patrouille française dans les rues de Port-au-Prince, le 3 mars 2004.

Drapeau d’Haïti

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, et si vous souhaitez promouvoir la politique d’intérêt général qu’il préconise, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source