retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 26 mars 2006

Proche Orient : Le Hamas attend des pays arabes une aide mensuelle de 170 millions de dollars


KOWEIT (AFP) - Le mouvement islamiste palestinien Hamas a révélé, dimanche 26 mars 2006, qu’il attendait des pays arabes une aide mensuelle de 170 millions de dollars pour l’Autorité palestinienne, soit plus du triple de l’engagement que ces pays avaient pris en 2005, et qu’ils n’ont pas tenu.


"Le montant mensuel requis est de 170 millions de dollars, dont 115 millions de dollars pour les salaires", a déclaré le chef du Hamas, Khaled Mechaal, lors d’une conférence de presse, à Koweït, en réponse à une question sur l’aide financière qu’il avait demandée aux gouvernements arabes. "C’est bien sûr un montant considérable, bien plus important que les 55 millions de dollars" décidés par le sommet arabe d’Alger en 2005, a-t-il poursuivi. D’autant que cet objectif n’a pas été atteint. "Nous espérons que nos frères arabes nous fourniront cette aide dès que possible (...) parce que les salaires de février de nombreux employés n’ont pas encore été payés", a ajouté M. Mechaal.

M. Mechaal dirige le bureau politique du mouvement islamiste, grand vainqueur des élections législatives du 25 janvier, et dont le gouvernement doit être investi par le Conseil législatif (Parlement) palestinien lundi 27 mars 2006, veille à la fois de l’ouverture du sommet arabe de Khartoum et des élections législatives en Israël.

A Khartoum, le ministre palestinien sortant du Trésor, Mazen Sankrat, avait précisé, samedi 25 mars 2006, que l’Autorité palestinienne demanderait une aide financière d’urgence de 100 millions de dollars par mois pour combler le déficit provoqué par les mesures de rétorsion prises par Israël après la victoire électorale du Hamas. M. Sankrat avait précisé que l’Autorité n’avait reçu "que le tiers des 660 M USD promis par les Arabes au cours des douze derniers mois". A la lumière de ces chiffres, l’objectif du Hamas apparaît donc particulièrement ambitieux.

Le chef du Hamas et une délégation du mouvement ont effectué récemment une tournée de plusieurs pays arabes, notamment dans le Golfe, afin de leur demander une assistance financière pour le prochain gouvernement palestinien, confronté à la menace des Etats-unis et de l’Union europénne de suspendre leur aide. Avant le Koweït, M. Mechaal s’est ainsi rendu successivement en Arabie saoudite, au Yémen, à Bahreïn, dans les Emirats arabes unis et en Lybie. Sur cette question d’une assistance financière, "la position des capitales arabes et musulmanes que nous avons visitées a été positive", a-t-il dit. "Nous avons confiance dans la position arabe et si Dieu le veut, le sommet arabe publiera une déclaration claire pour fixer l’importance de cette aide financière", a-t-il dit. Il a aussi affirmé que certains pays européens, qu’il n’a pas nommés, "nous ont envoyé des signes indiquant qu’ils continueraient à soutenir des projets" dans les Territoires après l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement du Hamas. Par ailleurs, M. Mechaal a réitéré que le Hamas ne pouvait pas négocier avec Israël tant que celui-ci rejetterait "les droits palestiniens légitimes".

Responsable de très nombreux attentats suicide en Israël, le Hamas, qui nie le droit à l’existence de l’Etat hébreu, est considéré comme une organisation terroriste à la fois par les Etats-Unis et l’Union européenne. Principal bailleur de fonds de l’Autorité avec environ 500 millions d’euros par an, l’Union européenne a fait savoir qu’une grande partie de cet argent risquait de disparaître, si le Hamas ne renonçait pas à la violence et s’il ne reconnaissait pas Israël et les accords passés avec l’Etat hébreu par le Fatah, le mouvement du président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Interrogé, dimanche 26 mars 2006, par Radio France Internationale (RFI), sur un éventuel remplacement de l’aide européenne par celle de pays arabes et de l’Iran, le Premier ministre palestinien désigné, Ismaïl Haniyeh, a estimé "légitime" d’utiliser "tous les canaux et tous les réseaux arabes et islamiques pour (...) assurer l’aide financière nécessaire".

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source