retour article original

jeudi 17 août 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Suisse
24 heures.ch, 2 avril 2006

Corruption : Le procureur zurichois Andreas Brunner a inculpé dix-neuf ex-responsables de SAirGroup au nom du ministère public de la confédération suisse

par Philippe RODRICK


Un MD-11 de Swissair

Dix-sept ex-responsables de la défunte Swissair et deux consultants externes devront dire la vérité. Le Ministère public zurichois a dressé contre eux un acte d’accusation de cent pages. Il en ressort des informations aussi graves que stupéfiantes. Les prévenus risquent jusqu’à cinq ans de réclusion. Mais aucun d’entre eux n’avoue. Trois accusés prévoient même déjà leur acquittement.

Suisse


L’œuvre du procureur Christian Weber constitue un catalogue de magouilles comptables, de décisions renversantes du conseil d’administration. Les héros de ces souvenirs honteux s’appellent Philippe Bruggisser, Georges Schorderet, Mario Corti, Bénédict Hentsch, Lukas Mühlemann, Vreni Spoerry ou Eric Honegger. Le ministère public retient contre ces personnes les accusations de gestion déloyale, de faux dans les titres ou de diminution effective de l’actif au préjudice des créanciers. Les délits sont répétés et portent, en tout, sur des milliards de francs suisses. Toutes les malversations n’étaient d’ailleurs pas commises dans le secret. Les faux renseignements sur l’entreprise relevaient parfois du show. Ils étaient divulgués lors de conférences de presse, devant les caméras ou lors d’assemblées générale devant des centaines d’actionnaires. Ces soupçons pèsent plus particulièrement contre Mario Corti, président du directoire de SAirGroup de mars à octobre 2001 et membre du conseil d’administration depuis 2000. La dépouille de Swissair a d’ailleurs été malmenée jusqu’à la dernière heure. Le ministère public reproche à Mario Corti et l’ex-directrice financière, Jacqualyne Fouse, d’avoir retardé la demande de sursis concordataire pour verser des sommes substantielles à quelques créanciers de leur choix.

Philippe Bruggisser

Aucun des prévenus n’a toutefois avoué et tous bénéficient d’une totale présomption d’innocence. Plusieurs ex-membres du conseil d’administration se sont d’ailleurs empressés hier de clamer leur innocence. « Je n’ai jamais eu d’intention déloyale ni voulu léser des créanciers », a répété Vreni Speorry sur plusieurs antennes de radio. L’ex-conseillère aux Etats [parlementaire fédérale] radicale, le patron de Roche Andres Leuenberger, l’ex-conseiller d’Etat [ministre cantonal] radical et avant-dernier CEO de SAirGroup, Eric Honegger, ne croient qu’à leur acquittement. Il n’empêche que tous ces suspects devront répondre de leurs actes, se rappeler que nul n’est censé ignorer la loi.

Georges Schorderet

Une équipe de 150 spécialistes a mené une enquête de quatre ans et demi. Ils ont rassemblé des éléments de preuve serrés dans 4000 classeurs fédéraux, une masse de données électroniques représentant l’équivalent de 750 DVD. En tout, 130 personnes ont eté interrogées et 20 perquisitions ordonnées. Le Parquet a remis tout cela au Tribunal de district de Bülach. En conclusion de son acte d’accusation, il a renoncé à requérir des peines, du fait de la révision en cours du Code pénal.

Mario Corti

Les autorités judiciaires zurichoises doivent maintenant agir promptement. Commis entre 1998 et 2001, d’importants délits risquent de tomber prochainement sous le coup de la prescription. Des experts estiment toutefois que certains justiciables devraient écoper de condamnations sans sursis.

Philippe RODRICK

Lukas Mühlemann

Vreni Spoerry

Eric Honegger

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

AUTEURS 

  • Philippe RODRICK

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source