retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
Reuters, 5 avril 2006

Proche Orient : Ismaïl Haniyeh admet que les caisses palestiniennes sont vides


GAZA (Reuters) - Le nouveau chef du gouvernement palestinien, Ismaïl Haniyeh, a annoncé, lors du premier conseil des ministres réuni depuis la victoire électorale du Hamas, que les caisses de l’Etat étaient vides. Les difficultés de trésorerie du gouvernement palestinien sont en grande partie dues à l’arrêt, au lendemain de la victoire des radicaux du Hamas aux élections législatives du 25 janvier 2006, du transfert à l’Autorité palestinienne des taxes perçues par Israël.


"Le ministère des Finances a hérité d’une trésorerie entièrement vide, sans parler des dettes de ce département et de l’Etat en général", a dit Ismaïl Haniyeh, ajoutant que son gouvernement ferait tout ce qui est en son pouvoir pour payer les traitements des 140000 fonctionnaires de l’Autorité palestinienne. Le Premier ministre s’adressait par vidéoconférence à ses ministres bloqués à Ramallah (Cisjordanie), en raison de restrictions imposées par l’Etat juif aux déplacements des dirigeants du Hamas. Il a indiqué que les agents de l’Etat risquaient de toucher leurs salaires de mars, qui auraient dû être versés en début de semaine, avant les membres du gouvernement.

Ismaïl Haniyeh a également condamné les récents raids aériens et bombardements israéliens de la bande de Gaza et invité la communauté internationale à intervenir.

Le Quartet international, composé des Etats-Unis, de l’Union européenne, des Nations Unies et de la Russie, menace de suspendre son aide directe à l’Autorité palestinienne, si le Hamas ne reconnaît pas l’existence d’Israël, ne renonce pas à la violence et n’accepte pas les accords intérimaires de paix.

Reuters

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source