retour article original

lundi 24 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 9 avril 2006

Proche Orient : La branche armée du Hamas jure vengeance après les raids israéliens


GAZA (AFP) La branche armée du mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir a menacé Israël, dimanche 9 avril, de lui faire "payer cher" ses raids aériens meurtriers lancés, vendredi 6 avril et samedi 7 avril, contre la bande de Gaza. Quinze Palestiniens ont été tués dans des raids ou des bombardements israéliens contre la bande de Gaza depuis vendredi 6 avril 2006 au soir.


Après sa victoire aux élections législatives du 25 janvier 2006, le Hamas a formé le gouvernement et mis fin à la trêve de la violence qu’il observait plus ou moins depuis début de 2005, mais n’a jusqu’à présent pas repris sa campagne d’attaques contre Israël.

Israël a lancé, samedi 7 avril, trois raids aériens meurtriers en quelque 24 heures contre des résistants palestiniens, dans la bande de Gaza, suite à des tirs de roquettes, alors que le gouvernement du Hamas dénonce les pressions de l’Occident après la suspension des aides directes. Israël a tué huit résistants palestiniens, samedi 7 avril 2006, dans deux raids aériens menés dans la bande de Gaza, où les tirs de roquettes artisanales contre l’Etat hébreu se sont multipliés ces derniers jours. Six résistants des Brigades Abou Rich, un groupe armé lié au Fatah de Mahmoud Abbas, ont été tués dans la soirée, dans un raid à Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, selon des témoins et une source médicale. Selon ces sources, un drone israélien a tiré trois missiles contre un camp d’entraînement du groupe, situé sur le site de l’ancienne colonie évacuée de Neve Dekalim. Deux autres résistants ont été grièvement blessés. Ces derniers décès portent à 5012 le nombre de tués depuis le déclenchement de l’Intifada, en septembre 2000, en majorité des Palestiniens, selon un décompte établi par l’AFP.

"Nous avons attaqué un terrain d’entraînement servant à des membres d’un groupe armé du Fatah", a affirmé un porte-parole de l’armée israélienne, sans préciser le type d’appareil utilisé dans le raid. Selon l’armée israélienne, plus d’une quarantaine de roquettes ont été tirées depuis dimanche 2 avril 2006, contre vingt à vingt-cinq habituellement.

"Ces crimes perpétrés contre les Palestiniens ne nous empêcheront pas d’emprunter le chemin de la résistance et du Jihad", ont affirmé les Brigades Ezzedine Al-Qassam dans un communiqué. "L’ennemi sioniste payera cher et devra s’abreuver jour et nuit à la même coupe amère que notre peuple", a-t-il ajouté.

Agence France Presse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source