retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 18 avril 2006

Proche Orient : L’armée israélienne recommande d’isoler le nord de la Cisjordanie

Suivi d’un commentaire


Le ministre israélien de la Défense, Shaoul Mofaz, ainsi que l’armée, ont recommandé d’isoler le nord de la Cisjordanie du reste de cette région, en réponse à un attentat suicide qui a fait, lundi 17 avril 2006, neuf morts, a indiqué la radio militaire.


M. Mofaz veut empêcher les Palestiniens de se déplacer entre la région de Jénine et Tulkarem, d’où venait l’auteur de l’attentat suicide, et les villes de Naplouse et Ramallah situées plus au sud, a ajouté la radio. Le ministre de la Défense a également recommandé, après consultations de l’armée et des services de sécurité, de durcir la répression contre le Jihad islamique en poursuivant notamment les opérations d’assassinats visant les dirigeants et les militants de cette organisation. Un interlocuteur anonyme parlant au nom du Jihad islamique a revendiqué l’attentat, dans un appel téléphonique à l’AFP. La police va également renforcer les mesures de surveillance pour empêcher l’infiltration de Palestiniens de Cisjordanie venant travailler au noir en Israël. Ces recommandations seront présentées, mardi 18 avril 2006, par M. Mofaz, au Premier ministre en exercice, Ehud Olmert, a poursuivi la radio sans donner d’autres détails.

Neuf personnes ont été tuées et des dizaines blessées, lundi 17 avril, dans un attentat suicide palestinien, à Tel-Aviv, peu avant l’inauguration du nouveau Parlement israélien issu des élections législatives du 28 mars 2006. Il s’agit de l’attentat le plus meurtrier en Israël depuis celui commis, le 31 août 2004, à Beersheva, par le mouvement Hamas, et qui avait fait seize morts. Réagissant à l’attaque, le Premier ministre israélien en exercice Ehud Olmert a affirmé qu’Israël "saurait riposter par les moyens qui s’imposent".

Le Jihad islamique a distribué un enregistrement vidéo en Cisjordanie sur lequel on peut voir le kamikaze, Samir Hamad, lisant son testament. Samir Hamad, 21 ans, était originaire d’un village de la région de Jénine, en Cisjordanie. Le Jihad islamique a revendiqué les huit derniers attentats suicide anti-israéliens, y compris celui de lundi 17 avril 2006.

Agence France Presse

Commentaire

On peut établir un parallèle instructif entre le gouvernement israélien et celui du Népal. Dans les deux cas, on a affaire à un pouvoir despotique, oppresseur, qui prétend "se faire respecter" en pratiquant la fuite en avant dans l’arbitraire. Ses agissements toujours plus odieux rendent ce pouvoir despotique toujours plus méprisé et toujours plus haï par ceux auxquels il voudrait s’imposer.

En vérité, le gouvernement israélien fait tout pour provoquer les attentats. Il n’est pas moins légitime de résister à Israël qu’à l’Allemagne nazie.

Frank BRUNNER

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source