retour article original

mercredi 26 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (13ème partie) : De janvier 2006 à juin (...)
AFP, 22 avril 2006

Proche Orient : Khaled Mechaal affirme que ses propos ont été mal interprétés


Le chef du mouvement Hamas, Khaled Mechaal, dont des déclarations ont fait monter d’un cran les tensions entre son mouvement et le Fatah de Mahmoud Abbas, a affirmé, samedi 22 avril 2006, que ses propos avaient été mal interprétés et a plaidé pour l’unité des Palestiniens.


"Certains ont mal interprété mes déclarations, vendredi [21 avril 2006] et les ont exploitées pour provoquer la tension sur la scène palestinienne", a déclaré M. Mechaal, lors d’une conférence de presse, à Damas, en présence de représentants de dix factions palestiniennes et du ministre palestinien des Affaires étrangères, Mahmoud Zahar. M. Mechaal a affirmé que le Hamas "respectait" la présidence de l’Autorité palestinienne, mais souligné que "les prérogatives du gouvernement" devaient également être "respectées", estimant que la situation actuelle était "anormale". Il a plaidé pour "la coopération" entre la présidence et le cabinet dirigé par le Hamas "dans l’intérêt national". Le chef du bureau politique du Hamas a en outre exprimé son "respect" pour le Fatah, "un mouvement militant de longue date, dont nous sommes fiers".

Vendredi 21 avril 2006, M. Mechaal avait accusé, sans le nommer, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de "comploter" contre le gouvernement Hamas avec l’aide des Etats-Unis et d’Israël, dans le but de "réintégrer le pouvoir". Ces déclarations étaient intervenues quelques heures après que M. Abbas eut annulé une décision du gouvernement sur la formation d’une nouvelle force de sécurité constituée de volontaires de différentes factions armées.

Plusieurs personnes ont été blessées, samedi 22 avril, dans de violents affrontements à coups de pierres entre des centaines d’étudiants sympathisants du Fatah et du mouvement islamiste Hamas, à Gaza. Qualifiant ces développements d’"injustifiés", M. Mechaal a appelé, samedi 22 avril 2006, les Palestiniens au "calme" et au règlement des différends par un "dialogue national sérieux et l’unité face aux pressions étrangères, et non par le recours aux armes dans les rues".

Agence France Presse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source